Déclaration d'amort

Témoignages Publié le 20.01.2007
Je t'aime comme un loup et sa proie,
Comme une réponse sans question,
Je te balance à l'aube d'une éternelle mise à mort,
Ces mots sans pudeur ni sans réserve. Je t'aime comme un chien infidèle,
Prêt à te bouffer le dos tourné,
J'attends avec impatience ce jour,
Celui ou tu rendras compte.

Je vomirai ta mémoire et ta descendance,
Avec le plaisir morbide de te voir crever.
Remord d'une conscience abusée,
J'amorcerai ton départ en enfer.

C'est avec froideur que je te vois brûler,
d'abord les yeux, d'avoir voulu me voir,
puis ta gueule que j'ai tant méprisée,
je veux te voir crever dans la terreur.

Répugnance est ton nom,
Un porc, c'est ce que tu m'inspires,
Ordure est ton odeur,
Quelqu'un t'a-t-il aimé avec autant d'aversion que moi ?