Deuxième parole

Témoignages Publié le 15.05.2015

Deuxième parole

Re bonjour à tous, je m'appelle Marianne, j'ai déjà déposé un témoignage il y a une quinzaine de jour il me semble. Je souhaite en déposer un autre car cela me fait le plus grand bien de pouvoir me confier sur un site comme Face à l'inceste qui reconnaît les victimes d'inceste.

J'ai juste quelques flashs de ce souvenir tout aussi cruel que les autres.

C'était chez mes cousines au 1er étage dans mon village d'enfance, toujours les mêmes agresseurs. Ils m'obligeait à monter dans une chambre, je criais, je hurlais, je souffrais car je savais que cela allait recommencer. En voyant ma réaction ils m'ont dit : "cette fois-ci on va te faire pire que la dernière fois". J'ai cru mourir de douleur quand ils m'ont dit ça. Ils m'ont déshabillée de force. Deux me tenaient et deux me déshabillaient. Et ils m'ont violée en m'obligeant à faire toute sorte de positions (à genoux, à quatre pattes, jambes en l'air...). Je n'étais plus qu'un vulgaire objet sexuel sur qui on imposait toutes choses sordides et perverses. Quand je l'ai raconté, personne ne m'a crue bien sûr, je devais avoir 5 ans. Pour eux une petite fille doit répondre aux désirs sexuels des hommes. Excusez-moi, je suis un peu cru mais cela me fait tant de biens de me confier.

Actuellement, je ne suis pas bien depuis quelques jours, j'aurais tellement aimé pouvoir en discuter avec des gens de leur entourage pour qu'ils se rendent compte qui ils sont réellement.

Merci encore à ce site à bientôt.

Nous en parlons
T
takatitapakite
Publié le 24.05.2015
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre

Ce qui est sorti en mots hier soir c'est la lecture de votre témoignage qui m'a permis de l'écrire... Oui ce que l'on nous a fait est ignoble et nous ne pouvions pas nous défendre vous un viol collectif .moi on m'a emballé sérré comme un paquet dans les draps laisser pour mort ?.... Oui nous sommes vraiment des survivant ... Merci de tous vos témoignages merci a ce site d exister .Que ceux qui ne prennent pas l'existence de l'autre et sa douleur aillent se faire f... En ce qui me concerne si la prescription n'existais pas j'aurais porté plainte mais c'est pas fini grâce a AIVIles choses bouge un peu

T
takatitapakite
Publié le 23.05.2015
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre

Bsr votre témoignage est terrible ...il me renvoie a un souvenir que j'ai ranger au fond de ma mémoire : un petit garçon moi en sueur. Entortillé dans des draps il souffre mais il ne bouge pas il ne sais pas ce que c'est que la mort mas il est emmêlé dans des draps qui l'enserrent il ne bouge pas il souffre il se rend compte que petit a petit il vas mieux et il cherche de la main le seul compagnon dont il se souvienne Kiri le clown et il le temps rouge de la main sur sa gauche il l'attrape et le porte a sa bouche le bonnet est pointu il lui dit "toi Kiri le clowntu ne m'abandonnera jamais ... Il ne mourra pas ce soir cette nuit bref une souffrance intolérable merci de votre témoignage vous avez un énorme courage ce que vous avez vécu est intolérable et pourtant vous osez mettre des mots dessus bon courage a vous