Haute trahison !

Témoignages Publié le 14.09.2006

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis ici pour vous raconter une histoire, mon histoire... celle d'une petite fille, d'une ado, d'une femme à qui l'on a volé sa vie mais surtout son libre arbitre.J'aurai 25 ans le mois prochain et ça fait 21 ans que je suis morte ou tout du moins une partie de moi.

Quand j'avais 4 ans le dimanche matin j'allais rejoindre mon père dans son lit pendant que ma mère préparait le petit déjeuné. Je m'en souviens très bien de ce matin ou pour une raison que j'ignore, il a posé sa main entre mes jambes et a commencé à me caresser et m'a demandé si j'aimais ça.
Quelques jours plus tard je l'ai dit à ma mère et elle n'a eu aucune réaction. Elle ne m'a rien dit et moi du coup je ne savais pas si c'était bien ou non ni si c'était normal ou pas.

Quelque temps plus tard peut être six mois ou un an après ce 1er "incidant", j'avais une jambe cassée et donc je devais rester au lit. Ma mère était parti faire des courses et je suis restée seule avec mon père.
Ce jour là il m'a demandé de mettre ma langue dans sa bouche et que ce serait notre secret. Mais moi à l'âge de 5 ans je n'ai pas pris tout ça au sérieux et pour voir ce qui allait arriver je l'ai raconté à ma mère. Suite à ça elle a eu une réaction assez paradoxale car dans un premier temps elle s'est mise en colère et m'a dit qu'elle ne me laisserai plus seule avec lui, mais à coté de ça elle ne m'a plus jamais aimé. C'était comme si mon père et moi étions aussi coupable l'un que l'autre.

La vie a continué son court jusqu'au jour où quand j'avais 11 ans mes parents ont divorcé, mon père est parti. je suis restée avec ma mère et là plus le temps passait plus la situation devenait invivable, elle maltraité psycholgiquement en me tenant pour responsable de toutes mauvaise choses qui se passaient.

A l'âge de quinze ans je n'en pouvais plus alors je suis parti vivre chez mon père.
Et là tout a recomancé, mais je préféré affronter les attouchement sexuels plutôt que ma mère.
Le pire c'est qu'il me demandait la permision, il me faisait d'abord des câlins innocents et puis il glissait juste le bout de ses doigts sous ma culotte et là il me disait: " je peux ?"
Et moi je ne disais rien alors il me masturbait... J'étais écoeuré et en même temps très excitée, c'est horrible mais j'aimais ça et je me détesté d'aimer ça .
Et puis il me racontait aussi comment il sodomisait ma mère, les situations et avec des objets... il me disait que j'étais comme elle, que j'aimais les même choses qu'elle... Il me demandait aussi de lui raconter des choses pour l'exciter...

Un jour j'ai dit stop, je lui ai dit que je ne voulais plus faire ces choses avec lui que ce n'était pas normal.
Et là il m'a fait vivre un autre cauchemar, il me frappait, il est devenu accro à la boisson, il me laissait sans argent ni nourriture et lui mangait chez les voisins.

Jusqu'au jour où il a voulu me renvoyer chez ma mère qui n'a pas voulu de moi. J'ai alors demandé mon placement à la DASS j'avais 16 ans et j'étais totalement détruite.

A 18 ans j'ai porté plainte pour attouchements sexuel et c'était horrible car les services de police mon traité comme si c'était moi qui avait fait quelque chose de mal.

Voilà c'était mon histoire, je vais avoir 25 ans je suis morte dedant et lui n'a pas était punit...

Je vais terminer sur une question:
Comment les parents qui doivent protéger et aimer leurs enfants sont ils capable de les détruir ?

Nous en parlons
S
sayoma
Publié le 22.07.2014
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Membre

Ces personnes ne sont pas des parents (J'ai eu les mêmes le divorce en moins ) , tout d'abord c'est des géniteurs et surtout des êtres innommables . Quand vous viviez chez "lui" , aviez vous confiez vos coups a une tierce personne ? Cela pourrait vous aider , car il ne faut pas que vous lâchiez ! Courage ,tenez bon ;-)