Inceste 3 freres et une soeur

Témoignages Publié le 01.11.2013

altInceste 3 frères Bonjour a tous, Je suis un homme de 30 ans et depuis bientôt 4 ans, je ressasse sans cesse mon passé. J'essaie de me libérer de ce tourment. C'est extrêmement difficile. je le vis chaque jour. J'ai été violenté par mon père alors que je n'était qu'un gamin 0-5 ans. Mes parents ont divorcé a ce moment de ma vie me privant d'une figure paternelle mais en libérant d'une source importante d'angoisse. Malheureusement il avait laissé des marques profondes dans notre famille. Mes 2 frères ainés en ont énormément bavé si je me fie aux histoires qui se racontent durant les réunions de familles. Ce qui m'amène a ce qu'eux ont commis sur moi et sur ma jeune sœur.

J'ai souvent lu ; abuseur abusé. Ce fut probablement le cas pour eux. Ont ils passés par l'inceste eu aussi ou seulement par la violence verbale et physique je ne le saurez probablement jamais et je ne crois pas vraiment vouloir le savoir. Je sais seulement qu'ils ont été marqués et que j'imagine dans un sentiment de vengeance envers notre père, pour retrouver le contrôle sur leur vie, leur innocence perdu, leur enfance volée, dans l'ignorance sans aide adéquates ils ont rejeté leur confusion et leur colère sur plus faible, plus jeune qu'eux, sur quelqu'un dont ils pouvaient avoir une emprise.

Le tout a commencé innocemment; des paroles a la blagues, un touché qui touche a la limite de ce qui est permis. une incitation, un paris. par répétition les gestes et les paroles se sont banalisé et les limites ont été repousser toujours plus loin, toujours dans un contexte de jeu et d'amour fraternelle. Naif, ma soeur et moi écoutions les ainés, après tout notre mère les avaient mis en charge lors des ses absences. Des adolescents débordant d'hormones dans un milieu avec peu d'éducation et de ressource, le plus proche voisin a un kilomètre, c'était des plus inévitable.

Au début le jeu incluait nous quatre et le plus loin qu'il ait été fut de se mettre a nus et danser, paradé devant les autres sans se toucher. avec le temps la cellule s'est rétrécie et un des ainés nous prenait sporadiquement a part pour poursuivre leur idée du jeu. C'est ainsi que le plus vieux m'approcha un jour, nous avons commencer a jeu banalement puis la notion de se mettre a nus survint comme auparavant a sa demande. conditionner, je me suis déshabiller et il enchaina les caresses et la tentative de sodomie. je me rappelle encore son corps en sueur contre le mien et la douleur ressentit. étant le 3eme d'une famille de 4 enfants d'une mère mono parental

J'étais l'enfant invisible et mon besoin d'affection était grand, pour moi, cette intrusion a mon univers d'enfant devint une marque d'affection. alors je n'ai rien dis, mon grand frère que j'idolâtrais me portait de l'attention. après sa longue tentative il m'invita a reproduire le même geste, comme un automate, les sens engourdit je répondit a sa demande. plus tard, je ne saurais dire combien de temps durant l'heure du bain, que nous prenions souvent a 2 mon autre frère ainé m'enseigna la masturbation puis a la sortie de la baignoire me manipula et me convainquit de lui faire une fellation.

A un autre moment, le plus vieux, nous amena dans sa chambre ma sœur et moi et il nous demanda de lui faire une fellation a tour de rôle et incita notre sœur a m'en faire une pendant que lui se masturbait et moi a lui toucher les parties intimes. cette dernière partie se répéta a quelque reprise jusqu'au jour ou nos ainés se firent des copines et nous laissèrent tranquille. Après plusieurs années je revois encore ces geste posée et mon problème est la, j'en suis venue a érotiser ces agressions et j'en ai honte, je ne trouve pas la force de leur en vouloir, mais ça me pourris la vie, j'ai des comportement et des pulsions suivit de honte et d'angoisse, durant mon adolescence j'étais des plus solitaire je m'isolais des autres de peur d'être jugé, j'avais peur que celles-ci signifie que j'étais homosexuel, avec le temps j'en suis venu a me dire que j'étais peut-être bisexuel, sans jamais avoir coucher avec une homme toutefois, mais il y a toujours au fond de moi une attirance pour le sexe masculin accompagné du fixation anal, je garde encore les stigmates des abus, je me mets en colère pour rien je consomme de la pornographie, j'ai des blocages au niveau de l'intimité, je cherche toujours a plaire au détriment de ma personne.

J'ai aussi honte d'avoir commis sous leur directive ces gestes sur ma sœur, du traumatisme que cela a pue lui causer. Ce qui est étrange c'est que nous sommes tous très unis comme famille, mais lorsque je revois mes frère et sœur, je ne peux m'empêche de revivre la période de notre enfance. j'aimerais tant leur parler, m'expliquer et m'excuser auprès de ma sœur. Comprendre pourquoi mes frères ont agis ainsi, j'aimerais qu'ils admettent leur torts. j'aimerais consulter un psy mais j'ai peur des conséquences, je ne veux pas détruire ma famille, nous avons assez souffert mais je voudrais ne plus ressentir cette honte.

Nous en parlons
A
Anne_
Publié le 31.07.2010
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

la famille, si elle n'est pas détruite, est cependant construite sur de mauvaises bases.
rencontrer un psychologue n'a pas pour objectif de détruire une famille mais de permettre à une personne de mieux se connaître et de mieux vivre avec son passé. Ca me semble être la seule solution.
les excuses à ta soeur : ce sont eux qui en auraient à formuler, pas toi victime tout comme elle.
ils sont agresseurs, ils ont usé de leur ascendance : ils sont coupables et vous deux victimes.
me semble-t-il : avant de leur parler : entreprendre une thérapie

courage car la route est longue, mais le chemin cahotique en vaut la peine car aller mieux est un grand plaisir, se décharger de cette culpabilité injustifiée est salvateur