J'ai pardonné

Témoignages Publié le 17.08.2011

Fotolia_461629_XSBonjour, j'ai 43 ans, mariée et mère de 2 merveilleux enfants. J'ai été victime d'un inceste paternel entre mes 8 et 12 ans et vers mes 7 ans un voisin m'obligeait régulièrement à le masturber. Autant vous dire que mon adolescence n'a pas été facile. A cette époque la seule à qui j'ai pu en parler fut ma mère qui n'a rien entendu donc la vie a continué comme si de rien n'était. J'étais une adolescente perturbée et rebelle mais compte tenu d'une soeur handicapée, tout le monde trouvait ça normal et personne ne s'est inquiété.

Un jour j'ai tenté de me suicider en prenant les somnifères à mon grand père et au même moment ma grand mère est rentrée à la maison alors qu'elle n'y venait jamais dans la journée. j'ai pris ça pour un signe, un message de mes anges gardiens (les seuls amis de l'époque) et j'ai décidé de continuer à vivre. Peu avant mes 18 ans, j'ai rencontré mon sauveur, mon mari et 1 mois après je vivais chez lui et depuis nous nous sommes jamais quittés.


J'ai tout de même vécu pendant plus de vingt ans avec des angoisses, des hauts et des très bas! J'ai fait 20 ans d'analyses, de psychothérapies et autres développements personnels pour tenter de donner un sens à ma vie. J'ai toujours fréquenté mes parents qui vivent encore ensemble. J'ai reparlé à ma mère, depuis, qui ne croit toujours pas à mon histoire (normal ça l'arrange) mais j'ai surtout parlé il n'y a pas longtemps à mon père. Je lui ai parlé de ma souffrance, de la colère que j'ai eu à me sentir pas comme les autres, de mon sentiment d'injustice, d'impuissance. Je n'ai pas mâché mes mots, j'ai sorti tout ce qui était bloqué depuis tant d'années. Et surtout j'ai posé la question : "Pourquoi"? J'ai eu les réponses que j'attendais. Il m'a dit "Je ne peux pas te demander pardon car je sais que ce que j'ai fait n'est pas excusable". Et pourtant j'ai pardonné. Avec tout le travail que j'ai fait sur moi grâce à cette expérience, j'en suis sorti grandie, croyante, ouverte avec de grandes qualités d'écoute et d'empathie. D'ailleurs je suis coach et je m'éclate dans mon travail. J'ai des enfants équilibrés. Ma vie de couple n'est pas toujours simple mais comme beaucoup d'autres. Le chemin est sinueux mais il est riche et loin d'être fini. Mon rêve maintenant : écrire un livre.


Voilà je voulais partager mon expérience car on peut sortir de ce traumatisme, j'en suis la preuve.

Je souhaite ce qu'il y a de meilleur à tous ceux qui liront cette histoire et vous remercie de l'avoir lue.


Nous en parlons
L
lorette
Publié le 20.11.2014
Inscrit il y a 6 ans / Nouveau / Membre

bravo et merci de partager votre expérience.
je ne dirais pas "bravo" à votre père mais j'aurais bien aimé que le mien prononce les même mots car ça aurait voulu dire qu'il reconnaissait qu'il avait fait quelque chose... et je pense que l'aveu de la personne concernée est presque indispensable pour se reconstruire.