Je veux choisir

Témoignages Publié le 08.03.2013

Fotolia_625404_XSComment accepter quand on est victimes et qu'en plus on nous obliges a en parler... Comme si notre vie était dictée par les choix et les erreurs des autres... Mon histoire est la même que la votre même si elle est différente... Les conséquences sont les mêmes...

On oublie ou plutot on vit avec... et puis un jour on vous dit " Les gendarmes sont venus, tonton Regis a tué quelqu'un...". "Hein quoi vous vous moquez de moi???". Et non ceci ne fait ni partit du rêve ni du cauchemar c'est juste la réalité. Quand quelqu'un est suspect de crime on recherche dans son histoire. Jusqu'au jour ou les secrets de famille ressortent...

C'est a se moment la que ma vie, celle de mon grand frere et de ma petite soeur bascule... Pendant des années il n'a rien fallut dire, vous vous persuader donc que vous vous êtes montés le crane et du jour au lendemain il faut tout dire! Non vous ne vous êtes pas menti a vous même!!! Non vous n'étes pas folle!!!! Mais oui tout le monde vous a menti!!! Tous les gens que vous aimiez l'ont choisi lui!!! Pourtant vous vous n'etiez qu'une enfant...

Aujourd'hui sans nous demandez notre avis la procédure a été lancer par le procureur. Voila déja 3 ans que l'histoire est en cours ponctué de convocation au commissariat, chez le juge, le psychologue pour une analyse psychologique (ben oui il faut vérifier que vous n'êtes pas folle...ou une menteuse...) tout cela sans aucun soutien... J'entends encore le psy me dire "il faut aller voir quelqu'un vous êtes proche de l'implosion" et moi de répondre "oui mais qui???" "-contacter une association de victimes." et là je cherche et je tombe sur vous... Je suis sur la rochelle et ceci est un appel au secours. J'entends souvent "Tonton régis" au commissariat qui répond encore et toujours aux accusations par "je lui en veut pas de mentir elle fait sa pour sa famille" alors qu'il y a encore peu mon père m'avouait qu'il n'avait rien dit a l'époque car c'était son frère sa famille...

A date j'ai ma propre famille je suis marié et maman d'un petit garçon de un an, mais je suis en train de tout foutre en l'air, je crois que la depression caché a moi même, la culpabilité, la douleur intérieur, la colère, la haine fout en l'air tout ce que j'ai essayé de construire et je suis complètement incapable de demander de l'aide en parlant a quelqu'un en face. Je veux que mon fils arrete de me rejeter et qu'inconsciemment j'arrête de rejeter les gens que j'aiment vraiment... Si vous pensez pouvoir m'aider, réponder a mon témoignage...

Nous en parlons
M
Mary
Publié le 12.03.2013
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre

Bonjour,

Je lis votre drame et entends votre souffrance. Sur ce forum vous trouverez un vrai soutien moral. Chacun(chacune) y donne le meilleur de lui-même (elle-même). Les échanges permettent aussi d'avoir des conseils lorsque d'autres ont vécu des situations identiques ou à peu près (au niveau Justice particulièrement).

[b]Vous n'êtes coupable de rien ! [/b] Essayez de ne pas retourner cette situation contre vous. Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire !!! C'est malheureusement notre premier réflexe lorsque nous allons mal : l'auto-destruction. Mais ce n'est pas la solution. Au contraire, il est préférable de parler avec ceux que vous aimez et qui vous aiment, de cajoler votre petit bonhomme, il aime sa Maman et a besoin d'elle.

Si vous pouvez écrire régulièrement sur ce forum, y exprimer tout ce que vous ressentez, cela vous soulagera, vous constaterez aussi que vous n'êtes pas seule à avoir ces émotions, ces ressentis. Jamais vous ne serez jugée.

En lisant les autres j'ai compris que nos comportements sont "des réactions normales face à une situation anormale !" C'est ce que le Docteur Muriel Salmona explique sur son Blog : Mémoire Traumatique et Victimologie.

Peut-être que l'une d'entre nous pourra vous communiquer les coordonnées d'un thérapeute - une thérapeute compétent (te) sur votre région. Eventuellement, vous pouvez aussi envoyer un mail au Dr Salmona en lui demandant si elle a un (une) Confrère sur La Rochelle ou alentours.

Nous ferons tout pour vous aider à traverser cette période très difficile.

Courage et à bientôt pour de nouveaux échanges j'espère.