La colère, la haine, et la méchanceté m'envahissent

Témoignages Publié le 25.12.2006
Je viens de franchir beaucoup d'étapes dans ma vie. 10 dossiers sont partis pour mes études, c'est déjà une grande chose.
mais le pire est que depuis que j'ai déposé ma plainte chez les policiers, je suis méchante, hargneuse, agressive à outrance et je n'ai qu'une envie: moi aussi me mettre à hurler comme mon agresseur, moi aussi me mettre à frapper les gens d'un coup par surprise jusqu'au sang... Moi aussi, je veux insulter... C'est telment intense, je ne sais pas quoi faire et comment l'évacuer... Le mieux serait peut-être d'aller péter la gueule à ce violeur et ce frappeur d'enfants... Non, ou un psychodrame... j'en sais rien... Cette horrible agressivité à outrance est en moi depuis que j'ai vu les flics et je n'arrive pas à la faire sortir...

Surtout pas en thérapie, ma thérapeute est indifférente, et prude... alors si je me mets à l'insulter, à hurler...

Enfin, c'est un peu ce que je voudrais: hurler aussi fort que mon agresseur, frapper aussi fort avec autant de méchanceté et me mettre à tout balancer chez moi ou chez les autres...

Bref ça va pas du tout... Tout ça reste à l'intérieur, mais ça bouillonne... Heureusement que j'ai fait la procédure contre ce connard maintenant sinon que je serai- je devenue ? Une femme qui aurait frappé ses gosses, hurler à son mari ?

J'ose pas y penser... Hier, j'ai pu appeler un homme, que je n'avais pas appelé de longue date et comme j'avais quelque chose à lui reprocher, j'ai pu y mettre toute ma haine et ma méchanceté et hurler aussi...

Purée, ça m'a fait un bien fou. Du coup, la nuit d'après, j'ai rêvé de mon agresseur, que je lui hurlais dessus, que c'est moi qui le menaçais et que c'est moi qui m'apprêtait à le frapper... Et il avait peur!
Je défendais toujours mon frère...

Bref, il me faudrait un endroit ou hurler ma souffrance et ma haine. Je pense au psychodrame ou à la boxe, je sais pas.

Hier, j'ai perdu mon élève de français qui, 2 semaines avant le bac, m'a " congédié" après deux ans où je me suis investi à fond... Motif: ma méchanceté et mon agressivité...

Et si cette plainte allait tout détruire sur son passage dans ma vie ?

Demain, je reprends mon tout petit boulot d'hôtesse. j'ai intérêt à me calmer et ne pas " insulter " les gens...

C'est une immense colère qui doit sortir... Mais où, comment... je sais pas...

Bref.