Les conséquences des viols mère filles et ses non-dits

Témoignages Publié le 13.11.2017

Les conséquences des

viols mère filles et ses non-dits

Bonjour,

J’aimerais partager avec vous mon expérience qui commence par des viols à répétition, de mère à fille, la maltraitance à coups de martinet et de paroles assassines, toujours de la part de ma mère. Les conséquences ont été une inexorable descente aux enfers, entre toxicomanie (héroïne), viols et prison.

Alors pourquoi ? Par quel ressort, Je ne le sais toujours pas, j’ai contacté une association pour aider les toxicomanes, entamé un sevrage et une postcure puis la découverte de la psychanalyse à force de séances, m’a  ouverte à la perception de moi. Il a fallu nombres d’années pour explorer les abysses de mon âme, mais j’ai réussi à m’élever au dessus de mon désespoir et de ma souffrance. Les traumatismes de mon enfance sont bien réels et seront toujours là. Mais la force de vie est née avec la découverte de mon essentiel, à travers les mots exprimés. Enfin, je me découvre, je m’apprivoise et je décide de ma vie .

La maltraitance et le viol sont des traumatismes graves, car incrustés en nos êtres. La psychanalyse et mon psychanalyste m’ont guidé vers la vie, progressivement entre chaos et espoir jusqu'à la liberté d’être moi-même. Les mots sont utiles et libérateurs de nos angoisses mortifères.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter mon témoignage autobiographique "Toute de noir vécue" qui retrace mon parcours débutant par un traumatisme avéré, une vaste autodestruction et la psychanalyse, comme un ciel ouvert... à ma vie.