Me confier et dénoncer

Témoignages Publié le 09.08.2016

Me confier et dénoncer

Re bonjour à tous ! Je m'appelle marianne, aujourd'hui j'ai 25 ans il y a plusieurs années j'avais alors 10-11 ans, je me suis faite agresser sexuellement par un groupe de rugbymen qui venaient souvent dans mon village, ils avaient environ entre 16 et 20 ans.

Ils me disent que j'ai pas de paire de couilles entre les jambes et que du coup je n'avais pas à parler de rugby ou à entrainer les poussins car j'adorais à cette époque entrainer à jouer au rugby des enfants qui avaient entre 6 et 8 ans. Ces petits qui ont 20-22 ans maintenant m'appelle maman, je suis très proche d'eux, je les faits goûter, je les enlaces souvent il y a beaucoup d'affections et sutout je leur apprends les vraies valeurs du rugby !

G. le fils d'un rugbyman connu dans les années 80-90, m'entourloupe, me complimente et finit par me trainer de force dans cette vieille maison en ruine pourrie et abandonnée, les 5-6 rubymen m'y attendaient (il m'avait pourtant prévenu auparavent que si je continuais à jouer au rugby ils allaient se charger de me le faire payer). J'ai alors essayé de me débattre mais rien à y faire ils m'ont déshabillée, m'ont plaquée et allongée sur une vieille table en bois et à tour de rôle m'ont violée. Un dit : "la saloppe elle va goûter à la tournante" ; "tu vas peut-être finir par comprendre que le rugby c'est un sport rien que pour les mecs et pas du tout fait pour les filles". Ils s'apprêtaient à m'étrangler que mon grand cousin Y. qui jouait à toulouse est venue me libérer, il leur a foutu un poing d'ailleur pour les faire partir.

J'ai bien faillit mourrir ce jour-là Y. m'a sauvé la vie (ces hommes ont aussi agressés sa petite-amie) et mes petits bébés que j'entraine ont vu toute la scène, les pauvres ils disaient choqués : "ils font du mal à maman et nous on peut rien faire"... Les pauvres sont largués.

Mes parents adoptifs ont fait taire l'affaire pour préserver le secret de ce club de rugby et des fils des dirigeants etc... Le père de G. qui est un grand ami de ma famille m'a engueulé avec sa femme ils m'ont fait culpabilisé et m'ont menacé si je divulguais l'affaire. Papa me dit que je l'ai mérité :( j'ai encore honte aujourd'hui de ne pas put avoir le contrôle de mon corps... Sachant que mon père biologique m'a déjà fait subir multiples agressions sexuelles.

Après cet épisode, j'ai pu me confier à des amis que ma famille connait depuis des générations (cela remonte à la période Napoléonienne c'est pour dire).

Ils s'appellent G. et A. ils sont connus maintenant dans le milieu du rugby. Au début j'étais soulagée car ils m'ont écouté, ils n'ont pas du tout accepté que des rugbymen ait des rapports sexuels consenti ou non avec une fille de chez eux (les uns et les autres viennent de deux départements différents et dans le milieu du rugby on n'y retrouve pas du tout la même mentalité... Bref).

G. et A. en ont parlé à des hommes plus âgés de leur équipe de rugby et à mon cousin D. aussi, ils sont allés se battre avec ceux qui m'ont agressé ils leur ont tendu un piège.

G. et A. rageait déjà que j'adorais aller dans mon village adoptif qui s'appelle A....... on s'occupe beaucoup de moi là-bas, je m'y sens bien ! Hélas, un jour G. et A. m'ont demandé :"mais Marianne maintenant qu'on t'as fait du mal là-bas, tu ne vas pas y retourner ?" et j'ai répondu : "bien sûr que oui, il y a mamie là-bas qui m'aime et je m'entends avec beaucoup de personnes du village".

Ils sont devenus fou de rage, ils ont voulu me faire payer mon comportement déplacé, je n'étais plus soumise à eux ! Pour eux je les trahis ! Ils m'ont attrapée, m'ont trainée de force dans la chambre de mon oncle (cela se passe chez mon arrière grand-mère) , m'ont frappée, m'ont déshabillée et m'ont violée eux aussi et je criais :"Non A. Non G. !!!! Pitié ne me faites pas pareil". Et j'entends "tu ne nous sert plus à rien maintenant".

Mon grand cousin I. est derrière la porte, entend tout mais il est d'accord avec eux il faut me punir. Mes amis deviennent mes agresseurs comme les autres !

J'aimerais pouvoir porter plainte maintenant contre ces individus misérables mais mes plaintes ne servent à rien il n'y a jamais d'enquête au bout !!!! J'en ai marre.

Sinon je dis un grand merci à Face à l'inceste pour tout le soutien que l'association m'apporte.