Miss

Témoignages Publié le 18.12.2018

Miss

Bonjour tout le monde,

Je suis nouvelle dans ce groupe. Et j’aimerai vos conseils. J’ai 37ans je viens de commencer une relation avec mon copain. Je n’ai jamais eu de relation sérieuse. J’ai décidé de consulter un psychanalyste et de parler pour la 1ere fois abus sexuels dont j’ai été victime de l’age de 8 ans a 17 ans par un gendarme membre de la famille. Mon agresseur, ce gendarme haut placé, a profite de moi car j’étais un enfant sans défense, sans parents. J’ai  été abandonnée par ma mère à l’age de 6 mois, qui m’a laissée chez ma grand mère et n’ai jamais revenue. Plus tard j’ai appris que ma mère m’avait laissée parce que elle se droguait et se prostituait. Il a profité de cette situation pour abuser de moi. Je pense il n’a pas abusé d’enfants ayant des parents. Des enfants comme moi, sans protection.

Je n’ai plus parlé de cette histoire à personne car il m’avait terrorisée en me disant que si je parlais cela allait très mal se passe pour moi. Un jour même a l’age de 12 ans lorsque j’étais en vacances chez sa femme (ma cousine). Il m’a même menace avec son arme. J’étais terrifiée ! J’ai survécu, suis partie et pris mon indépendance a l’age de 18 ans pour m’installer dans un autre pays. J’ai bossé dur pour essayer de m’en sortir et d’oublier. Mais j’échoue tout le temps dans mes relations amoureuse. Jusqu’au jour ou j’ai rencontré mon copain.

J’ai décide de voir cette analyste qui travaille avec moi sur les agressions et la mémoire traumatique. Je n’ai pas encore confronté ma famille car j’ai peur qu'il se venge, qu'il me trouve et me viol. J’essaie d’être forte et j’aimerais avoir le courage un jour de l’affronter et de tout raconter a ma famille. Mais  malheureusement comme je n’ai jamais eu de parents et une mère prostituée, j’ai peur qu'il se serve de ça pour dire que je raconte des histoires, que mon histoire ne soit pas assez fiable pour un dossier en justice et que les agressions se sont passes il y a plus de 25 ans.

S'il y a quelqu’un dans la même situation que moi. J’aimerais bien écouter vos témoignages. Aussi si vous connaissez de bonnes associations qui pourraient m’aider a Paris. Merci de partager !