Où commence l'inceste?

Témoignages Publié le 19.04.2008

Bonjour, je me permets d'écrire ce message décrivant ce qui m'est arrivé pendant mon enfance pour la première fois.
J'ai aujourd'hui presque 22 ans et ce n'est pas la grande forme.
Lorsque j'avais 6 ans, je vivais chez mes grands parents et j'ai du faire des analyses d'urine . je me suis rendue au cabinet médicale avec ma grand mère. Elle a insité pour m'accompagner jusqu'aux toilettes car elle était persuadée que "Je ne saurais pas viser". une fois aux toilettes, elles a baissé mon pantalon et ma culotte puis m'a posée sur les WC. Là je lui ai dit que je n'avais plus envie de faire pipi. Elle m'a dit qu'on n'était pas pressé. Plusieurs minutes ont passées et elle a commencé à perdre patience.

Elle a approché son doigt de mon sexe et a commencé à me "tripoter" le clitoris et ce pendant plusieurs minutes. Après, elle s'est arrêtée, a remonté ma culotte et mon pantalon et on est sorti. Elle n'a plus jamais recommencé. Est-ce que l'on peut considérer cette conduite comme incestueuse?

Lorsque j'ai eu 13 ans, je passais toujours mes vacances chez cette même grand mère et je dormais dans la même chambre qu'un de mes cousins qui avait 16 ans. Un soir, alors qu'on allait se coucher, il s'est mis entièrement nu devant moi. Je lui ai dit que cela me gênait et il s'est alors rhabillé. Le lendemain, il m'a demandé si j'était d'accord pour lui montrer mes seins. J'ai refusé et il n'a pas insisté. Cependant, pendant la nuit, je me suis réveillée car j'ai senti un main au niveau de mon sexe mais par dessus de mon pantalon de pyjama. Je me suis alors agitée pour me débattre et là, mon cousin de 16 ans me plaque sa main droite sur ma bouche, m'ordonne de ne pas crier et de sa main gauche, la glisse dans le pantalon de mon pyjama, puis me donne des coups sur mon sexe avant de le carresser. Il enlève alors sa main droite de ma bouche et sa main gauche de mon sexe. Il me demande de ne pas crier sinon il m'étrangle. Alors je le regarde et ne dit rien car il était d'une forte corpulence et avait tendance a être violent lorsqu'il n'obtenanit pas ce qu'il voulait (casse d'objets, coups de ponig dans les murs...). Avec ses 2 mains il soulève mon haut de pyjama, regarde mes seins, les touches, me dit que j'aime ça puisque les pointes de mes seins sont durs. Il fini par les téter avant de retourner se coucher.
Il n'a jamais recommencé.

Ce souvenir m'est réapparu il y a 3 ans avec celui de ma grand mère.

Je n'en n'ai jamais parlé à personne même pas à ma meilleure amie. Je commence depuis peu à regarder les témoignages de personnes ayant subi des violences sexuelles et je me sens moins seule. Ma relation avec ma grand mère aujourd'hui est "normale". Avec mon cousin c'est plus difficile depuis 3 ans car dès que je le vois lors des réunions de famille j'y repense; je l'évite autant que possible et personne ne comprend ou ne veut comprendre pourquoi.

Nous en parlons
L
lorette
Publié le 20.11.2014
Inscrit il y a 6 ans / Nouveau / Membre

Bonjour,

Que tu attérisse sur ce site n'est, à mon sens pas un hasard...
Pour ce qui est de ton cousin, il n'y a pas de doute. J'espère que tu trouveras la force en toi, maintenant que tu en as parler ici, d'en parler à quelqu'un.
Et pour ta grand-mère, et bien pour moi il n'y a pas de doute non plus. D'une part elle n'avait aucune raison de te toucher. D'autre part le fait que tu t'en souviennes par flash et qu'en plus les deux souvenirs te soient revenus en même temps laissent peu de doute ..
Ton message n'est pas daté je ne sais pas ou tu en es mais je t'envoies tout mon soutien et tout mon courage.