Prescription des crimes oubliés

Témoignages Publié le 07.11.2013

altPrescription des crimes J'ai grandit avec l'impression que mon frère aîné de 13 ans d'écart m'avait fait du mal. Lorsque notre père est décédé en 2006, son comportement vis à vis des dernières volontés de mon père m'a laissé un goût amer. Il n'y a rien respecté, c'est à ce moment là que j'ai eu un déclic, que je me suis dit qu'il était capable de faire du mal.

Suivie par un psy en pratiquant des séances de EMDR,tout mes souvenirs sont réapparus de l'image à la sensation, les douleurs etc..Lorsque j'ai évoqué ceci à mon deuxième frère, il m'a confirmé cet acte. Je suis détruite depuis ce jour là, impossible d'avancer dans ma vie, j'ai quitté mon salon.

Je trouve qu'il est anormal de ne pas être reconnu pour punir ce monstre. Au jour d'aujourd'hui je pense que pour retrouver l'estime de sois même , la justice doit nous aide pour me réparer.