Que faire? !!!

Témoignages Publié le 31.08.2012

Fotolia_15979064_XSJ'ai 27 ans et il y a 10 ans tout me revenait en tete ... j ai reussit a vivre jusque la ... malgré toutes ces embuches... mais  comment va etre la suite de ma vie? !!!  mes etudes sont fouttues, ma vie est fouttue, ma vie sexuelle est fouttue ... bref je suis fouttue, je ne sais pas ce que je vais devenir si un jour je deviens quelque chose ... j ai été violée par "mon frere" si on peut l appeller comme tel lorsque j avais environ 9 ans et lui en avait 4 ans de plus...

ca s est passé plusieurs fois mais je ne saurais pas dire combien!! j ai fait depuis tout ce temps de longues hospitalisations. lui etant au courant de se que je me souvenait est allé chez les flics deposer sa deposition et moi quand j y suis allée c etait limite c etait moi la coupable et non la victime... j ai rien compris!!!

il y a environ 3 semaines j ai appris qu il allait se marier!!! ahhhhhhh que dois je faire?!!!

mes parents toujours egaux a eux meme me prevoient pour le mariage qui aura lieu en pologne sans me demander mon avis car pour eux rien ne s est passé!!! donc ils ne me demandent rien ... mais moi je ne peux pas c est trop dur ... je l ai vu environ 15 jours cet ete par obligation c etait pas facile de faire semblant ... meme mon parrain qui est au courant me dit " alors ca va etre super ce voyage en pologne!!!" mais personne n y comprend rien ou quoi!!!

aujourd hui a ce moment present je veux qu on s occupe de moi ... mais qui, comment dois je faire?

je ne veux pas faire de nouveaux de TS j en ai assez faite ... mais je ne suis pas super bien et je vois ma psy que le 18!!!  que dois je faire ...je ne veux pas non plus retourner a l hopital j en ai fait assez de sejour ... et je n ai personne a qui me confier ...

j allais mieux et d un coup d un seul il a fallut qu on m apprenne son mariage et tout ... je pete un cable...  excusez moi de vous avoir derangée avec ma lecture...

Nous en parlons
A
Anne_
Publié le 02.09.2012
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

[i]j ai reussit a vivre jusque la ... malgré toutes ces embuches... [/i]
Alors continue de vivre ! mais maintenant, pour toi !
Si tu as eu la force de survivre jusque là, c’est que tu possèdes des ressources cachées, elles sont ta force
[i]comment va etre la suite de ma vie? !!! mes etudes sont fouttues, ma vie est fouttue, ma vie sexuelle est fouttue ... [/i]oui, en tout cas très perturbées, mais assez de sacrifices !
[i]je ne sais pas ce que je vais devenir si un jour je deviens quelque chose ... j ai été violée par "mon frere" si on peut l appeller comme tel lorsque j avais environ 9 ans et lui en avait 4 ans de plus...[/i]non sans me rappeler mon passé, mon vécu

Ton ton révolté me fait un bien fou, moi qui doute sans cesse de mes prises de position récentes

Mais ne donne plus foi à l’intox :
IL est coupable
TU es victime

[i]j ai appris qu il allait se marier!!! ahhhhhhh que dois je faire?!!![/i]
Je dirais [b]RIEN[/b]. Tu n’y vas pas, tu ne t’intéresses plus à tous ceux qui ferment les yeux : parents, parrain, …
[i]aujourd hui a ce moment present je veux qu on s occupe de moi ... mais qui, comment dois je faire?[/i]te tourner vers ceux qui t’entourent vraiment, amis en particulier. Qu’ils connaissent ou non ton passé, tu as TA place parmi eux, alors fonce, c’est là que tu seras bien.
[i]je n ai personne a qui me confier ... [/i]le forum d’Aivi est un lieu parfait pour cela, n’hésite pas

Mes réactions à chaud ne valent pas consignes à suivre à la lettre, évidemment : chaque situation a ses particularités, ses contraintes. Ton témoignage me replonge dans ma propre réalité, dans cette même négation subie, tant de la part de ma mère, que de la part de mes agresseurs (frère et cousin), que de l’ensemble de la famille qui se serre les coudes face à moi pour protéger deux cinquantenaires, violeurs dans leur adolescence.

De mon côté, ma révolte intérieure montait alors que mes parents ont voulu organiser une fête de leurs anniversaires, regroupant la famille (la similitude avec la fête de mariage est si grande dans mon esprit ! ). C'est ce qui a décidé chez moi du point de non retour : je ne me retrouverais plus jamais face à mes agresseurs : ils devaient "avouer" et surtout m'expliquer pourquoi ils s'étaient servis de moi.

Donne toi le droit d'exister, donne toi le droit de ne pas vivre dans leur ombre

Merci en tout cas de t'être livrée ici : te lire [i]victime[/i] me redonne le droit de me désigner moi-même par ce mot de [i]victime[/i]. Le temps passe, ma situation au sein de la famille ne se résout pas : du coup, une façon d'atténuer mes souffrance est de diminuer leurs torts, de m'en créer. Je me retrouve alors comme avant, comme quand ils étaient des modèles et moi soumise. Alors le blues revient, l'envie de stagner, de ne pas évoluer rejaillit.
Mais NON !
JE mérite mieux que cela, NOUS méritons mieux que cela !

Courage pour la suite
Et n'hésite pas à fréquenter le forum