Tout pour être heureuse mais le passé ressurgit

Témoignages Publié le 08.09.2008

Vu ce que j'ai lu site sur ce site (très utile) mon histoire est "banal" et "moins terrible que certaines". Pourtant, aujourd'hui cela me pousse à écrire.

J'ai rencontré votre association lors d'une journée à Paris il y a environ 2 ans (opération Nounours). Découvrant sur les murs de la tente de nombreux témoignages plus atroces les uns que les autres, j'ai découvert que mon cas était minime. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas restée longtemps mais il ne fallait pas grand chose pour que je parle à un psy.


J'ai souvent des mycoses et mon médecin traitant a réussi à me faire parlé, à me dire que l'inceste subi de 6 à 12 ans par mon père = stress, pouvait en être la cause (en plus des pantalons trop serrés).

Elle m'a alors conseillé de consulter une collègue à elle , une psychologue. J'y suis allée, je lui ai parlé tellement facilement de ce qui c'était passé (entre-couper de larmes, bien sûr) que je pensai pouvoir m'en sortir seule à présent.

Or, se n'est pas après 15 ans de silence et refoulements et en parlant à 2 -3 personnes que cela se règle.

La raison pour laquelle je vous écris aujourd'hui, c'est que depuis la naissance de mon fils (il y a 3 ans) notre vie sexuelle avec son père est très dure. Surtout quand on voudrait mettre au monde un petit frère ou une petite sœur.

En plus je viens de changer de région et je connais personne même pas de médecin traitant, alors un psychologue "s'intéressant" à l'inceste, encore moins.

Si vous connaissez un psy près de Metz, merci de me transmettre ces cordonnées.


Merci d'exister.

Nous en parlons
M
Manon34
Publié le 28.05.2015
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Membre

Bonjour à toi,

Ton témoignage me touche beaucoup car j'ai été abusée sexuellement par mon père à peu près dans la même tranche d'age que toi. De plus j'ai souvent des mycoses à répétition et des difficultés dans ma vie sexuelle qui me peinent beaucoup. Ne laisse pas ton passé gâcher ton présent (je sais c'est facile à dire) mais essaie. J'attend un bébé et je pensais que jamais je n'aurai eu le bonheur d'être maman après ce que j'ai vécu. Pourquoi penses tu que ton cas est moins grave qu'un autre? C'est ce que je croyais moi même à une époque...bêtement. On a chacune sa sensibilité et nous n'avons pas la même force face aux épreuves.L'inceste , m'avait dit un psychiatre, nous met en dehors de la civilisation, on se sent rejeté de la société puisqu'on a été forcée de briser un tabou.C'est une horrible maladie et personne ne mérite çà.
J'espère que tu es plus heureuse aujourd'hui et que tu as pu faire un deuxième petit bébé :-) je te souhaite bon courage, gros bisous