Trop sensible ou abusée

Témoignages Publié le 20.04.2012

Fotolia_285618_XSBonjour,  Je suis une jeune femme de 23 ans. Je lis compulsivement tout ce qui attrait à l'inceste. Je me retrouve dans tous les témoignages par rapport au mal de vivre. Je retrouve chez moi la plupart des conséquences. Dont un trou noir dans ma vie d'environ  3 ans. Mais je n'ai aucun souvenirs d'abus. Je ne vois pas qui aurait pu m'en faire subir.

J'ai besoin de savoir si il est possible que tous les témoignages que je lisent résonnent en moi avec autant de puissance, Que je retrouve chez moi la plupart des conséquences de l'inceste ( boulimie, peur des autres, sentiment d'infériorité, tocs, vaginismes, dépendances affectives, relation a la sexualité et à l'amour très complexe, malaises inexpliqués,  plus jeune tentatives de suicides ou en tout cas appels à l'aide, ...) mais que je n'ai subis aucuns abus sexuel incestueux ou non incestueux? 

J'ai le souvenir (pas très net) d'une tentative d'attouchements par un ami proche de mes parents. Mes je ne me fie pas sans retenue à mes souvenirs car il est difficile pour moi de savoir ce qui est de la réalité ou de mon imagination.  Je souffre du climat de solitude et d'isolement qui s'est installé ou que j'ai installé autours de moi. Je me sens différente de tout le monde et j'ai l'impression constante de déranger par ma différence. Je me trouve moche (limite sale) et j'ai l'impression que cela ne me donne pas le droit de vivre comme les autres et que je n'ai pas droit à certaines choses réservées aux gens "(beaux)"...

Enfin bref tout ça pour savoir si il est possible que je sois juste très sensible et que rien ne me soit arrivé? J'ai aussi entendu parler du fait que les traumatismes se transmettent de générations en générations, est-ce possible qu'il soit arrivée quelque chose à quelqu'un de ma famille et que j'en soi autant affectée sans même connaître son histoire?  J'ai déjà tenté plusieurs suivis psychologiques qui ont tous étés très brefs. (psy pas assez "gentil", peur,...) j'habite en Suisse mais savez-vous vers quel genre de thérapeute pourrais-je me diriger pour qu'il éclaire mon histoire? Désolée pour mon si long récit...

Nous en parlons
A
Anne_
Publié le 21.04.2012
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

ce que tu décris calque inéluctablement sur ce que je ressens. De mon côté, j'ai été abusée, ce qui ne vaut pas conclusion pour ce qui te concerne.
Pour autant, il existe des méthodes pour approfondir ta connaissance de toi-même. Je n'ai pas testé puisque toujours très consciente de ce que j'avais vécu. EMDR, hypnose, et sans doute d'autres...
n'hésite pas à parcourir le forum et les postes qui traitent de thérapies et autres souvenirs oubliés ou refoulés
tu auras des pistes de recherche
en te souhaitant le meilleur pour la suite

ps : je suis passée par une phase de boulimie de lecture. J'en suis sortie une fois que j'ai eu des réponses à mes interrogations, une fois que j'ai été rassurée quant à ma personne, mon existence, mon droit de vie, de vivre, de penser, d'exister