Un toubib dangereux

Témoignages Publié le 19.12.2006

voilà j'ai 49 ans et je fais une dépression nerveuse, je suis sous médocs depuis 4 mois , il y a 8 mois je suis allée voir un toubib je me sentais triste , et très inquiéte rupture professionnelle et puis on a parlé de mon enfance traumatisme inceste il s'agissait d'un psychiatre lacanien ce que je n'ai appris qu'au bout d'environ 6 séances, cet homme pour mon bien m'a violenté verbalement, me menaçant si je ne disais pas les mots interdits , tabous, si je ne parlais pas de mes sensations de m'abandonnée seule à mes terreurs , je ne travaillerai pas avec vous, vous êtes dans le deni qu'il me disait,

au bout de 4 mois j'allais de plus en plus mal , cauchemard, terreur, cupabilité alors je lui ai dit qu'une analyse je n'étais pas prête( il devenait pressant avec son analyse mon refus d'aller mieux mon manque de confiance en lui, )mais que j'avais besoin de lui peut-être pourrions nous continuer à nous voir chaque semaine, et l'analyse je l'envisagerai plus tard , il m'a mis dehors me disant qu('il ne voulait pas être mon complice et que lorque je serais décidée à faire une analyse je pouvais le contacter; il était contre les médocs disant qu'il valait mieux ne pas avoir de barrière; je me suis retrouvée dans la rue en hurlant, j'ai tentée de tenir un mois avant d'envisager une hospitalisation , j'ai perdu complétement le sommeil beaucoup maigri, je vis seule, ma fille fait ses éttudes à Paris; j'étais sans cesse harcelée par des terreurs et des angoisses incontrôlables, je me suis mis a bégayé; aujourd'hui je suis suivi par un psy femme, quand elle m'a récupérée, en miette elle a tenté de me rassurer m'a prescrit des médocs, m'a beaucoup écouté il y a eu des mieux depuis décembre, mais beaucoup de rechutes on augmente les doses, aujourd'hui j'en suis à 3 anti-dépresseurs par jour j'ai honte, et ce matin elle m'a raccompagné à la porte ( je suis en rechute ) en me disant qu'avec l'autre toubib une brèche avait été ouverte et j'aurais du mal à canaliser elle m'aidera c'est sûre , et ma question est avais je beoin de remué toute cette boue, cette sale histoire avec mon beau-père finalement je m'étais accomodé de mon passé à quoi ça sert de tout savoir ? aujourd'hui je crains que tout cela n'ait commencé non pas à 6ans comme je l'ai toujours cru mais bébé et je hurle de dégout et de douleur; Mon dieu attention aux medecins qui prétendent tout savoir vous cupabilise si vous le pouvez aidez-moi à arrêter le flux , le raz de marée.merci et je m'excuse pour mes mots parfois crus.