Face à l'inceste soutient le documentaire "A thousand girls like me " ?

Actualités Publié le 05.04.2019

Plusieurs sujets pour lesquels nous sommes engagés à l’ Face à l'inceste sont abordés dans ce documentaire de Sarah Mani : les violences intrafamiliales avec la violence conjugale et l’inceste, l’infanticide, la violence physique et morale, l’intimidation et les menaces de mort, la loyauté familiale, le parent protecteur, le parcours judiciaire, la protection et l’éloignement des victimes.

L’inceste est partout dans le monde et particulièrement dans des pays ou le patriarcat est ancré. Dans ce film, le père et les hommes de la famille ont une emprise terrifiante sur les petites filles et les femmes de la famille. La vie de Khatera éclate aux yeux de tous quand elle décide de libérer sa parole dans un talk-show devant des millions de téléspectateurs pour enfin briser le silence que tous lui imposaient ! Elle est la première femme en Afghanistan à prendre ce risque au péril de sa vie. Cette jeune femme de 23 ans raconte qu’elle et devenue mère à plusieurs reprises par son père violent, incestueux, tyrannique et meurtrier.

Comme dans tous les cas d’inceste le parcours judiciaire reste compliqué. Khatera vit comme une guerrière les contretemps, les déménagements et les menaces qui pèsent sur elle, sa mère et ses enfants. Khatera reste forte et décidée à changer sa vie. Protéger ses enfants coûte que coûte de son bourreau, c’est ce qui l’a rend forte. Même si l’on voit dans le film que des conflits de place et rôle au sein de la famille sont dur à entendre pour Khatera (tu es ma sœur/tu es ma mère), elle ne tolérera pas que sa petite fille née de l’inceste devienne elle aussi une victime qui la remplacera « d’après les injonctions de son père ! ». Elle raconte sa proximité la nuit dans la chambre, avec une mère maltraitée, terrorisée, silencieuse et complice malgré elle, dans un foyer dysfonctionnel où tout le monde savait et où la loi de l’homme/mari/père/grand-père régnait en maître.

Le rôle du parent protecteur dans toute sa dimension est une priorité et nous saluons la force de Khatera dans tous son parcours y compris dans celui de saisir la justice pour se défendre et faire reconnaître son statut de victime.

Libérer la parole est un droit universel pour lutter contre l’inceste et la pédocriminalité. Ce film rend hommage à toutes les petites filles devenues femmes dans la douleur et le silence de l’inceste, dans l’ignorance de tous et souvent au péril de leurs vie. Il laisse également entrevoir l'extrême difficulté pour les garçons victimes de révéler leur vécu incestueux.

Par Randal Do.

Voir les séances

Nous en parlons
R
Randal
Publié le 15.04.2019
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Adhérent

Le film A thousand girls like me est le gagnant 2019 pour le prix Center for Documentary Studies At Duke University au Full Frame Documentary Film Festival. Félicitations !