Présidentielle : Emmanuel Macron nous écrit

Actualités Publié le 27.03.2017

Nous avions écrit aux candidat(e)s à l'élection présidentielle 2017 pour les sensibiliser à la question de l'inceste et leur demande de se positionner sur les 20 propositions pour un plan "Inceste" du manifeste Face à l'inceste de 2004 ainsi que sur les 26 propositions annoncées le 1er mars dernier par le gouvernement sortant. L'équipe de campagne d'Emmanuel Macron nous a répondu en ces termes:

Madame la Présidente,


Merci à vous d’avoir pris le temps de nous écrire pour appeler notre attention sur le problème des violences sexuelles sur les enfants et leurs conséquences en matière de santé publique. Nous prêtons une attention toute particulière au sujet qui est au coeur de vos préoccupations.

Votre contribution est précieuse, car le travail de votre association et de ses membres, spécialistes dans ce domaine, permet  d’ancrer les propositions qui doivent être les nôtres dans le réel. Vos propositions ont été transmises au groupe d'experts en charge du chantier Santé.

Emmanuel Macron a dévoilé l’ensemble de son programme, en indiquant  qu'il entend faire "Plus pour la santé". Il ne manque pas de  s’inscrire dans toutes les ambitions qui sont au coeur de l'action  de l'association que vous présidez. Toutes les dispositifs en matière de prévention sont à privilégier.

Nous gardons votre contact et notre équipe reste à votre disposition.

En vous remerciant à nouveau pour votre attention,

Bien à vous

L'Equipe d'En-Marche

Nous remercions chaleureusement Mr Macron et l'équipe d'En-Marche pour cette réponse.

Rappelons que notre association ne fait de politique dans le sens où elle ne soutient aucun candidat ou parti. Cependant l'inceste est un problème de santé publique au même titre que le tabac ou le cancer, et en tant que tel c'est bel et bien un sujet politique, même si la protection de nos enfants devrait provoquer un large consensus et transcender les clivages partisans. Nous nous réjouissons d'avoir reçu cette première réponse et publierons le réponses des autres candidats si nous en recevons. Et quel que soit le résultat des élections à venir, nous continuerons à nous mobiliser et à dialoguer avec les gouvernements successifs pour des actions de prévention et de soins concrètes et efficaces.