Présidentielle : François Fillon nous écrit

Actualités Publié le 04.04.2017

Après Emmanuel Macron, c'est François Fillon qui nous écrit en réponse à notre courrier qui reprenait les propositions du Manifeste de 2004 ainsi que celles du plan gouvernemental du 1er mars 2017 de lutte contre les violences faites aux enfants. Voici le texte intégral de sa lettre:

 

Madame la Présidente,

Vous avez bien voulu m'adresser une lettre attirant mon attention sur le drame qu'est l'inceste et je vous remercie de l'occasion que vous me donnez de préciser ma pensée et mes propositions sur le sujet.

Comme vous le soulignez, la reconnaissance de l'inceste votée en 2015 comme facteur aggravant du viol, et le tout récent plan de prévention contre les violences faites aux enfants constituent de premières avancées non négligeables.

Dans mon projet présidentiel, j'ai prévu de dédier à la protection des mineurs des juges des enfants distincts de ceux traitant de la délinquance des mineurs. Par ailleurs, plusieurs mesures de mon projet prévoient de renforcer l'efficacité de la justice et celle de l'application des peines. Je souhaite également mener des actions en concertation avec toutes les associations concernées pour bloquer l'accès des mineurs à la pornographie.

Quand les faits incestueux sont qualifiés de crime, ils doivent être jugés comme tels. Je veux faire cesser la pratique de la correctionnalisation d'un certain nombre d'infractions criminelles, dont celle-ci, due à l'engorgement des tribunaux. Je veux créer un tribunal criminel de première instance composé de magistrats professionnels et maintenir la compétence de la cour d'assise dans sa composition actuelle pour connaître les appels du tribunal criminel de première instance y compris ceux de la victime contre la décision de la 1ère instance.

Les violences à l'égard des enfants et des jeunes sont insupportables, et je compte mettre en oeuvre tout ce qui sera en mon pouvoir pour améliorer la prévention et les sanctions des coupables. À cet égard, il sera utile de suivre avec précision les résultats du plan que le gouvernement vient d'annoncer et d'ajuster au mieux le dispositif en fonction des évolutions qui seront observées. Je serais heureux que mes équipes puissent travailler avec une association comme la vôtre pour évaluer les actions mises en place.

Soyez certaine que vous me trouverez toujours à vos côtés pour améliorer la prévention contre les violences et lutter avec la plus grande fermeté pour que de justes condamnations viennent punir ceux qui les ont occasionnés.

En vous remerciant pour les actions que mène votre association pour sensibiliser l'opinion publique sur ce sujet,

Je vous prie d'agréer, Madame la Présidente, l'expressino de mes respectueux hommages.

François Fillon

Nous remercions chaleureusement Mr Fillon pour sa réponse, et notons avec intérêt sa position contre la correctionnalisation (une pratique que notre association combat depuis longtemps: lire par exemple le compte-rendu de l'intervention de notre présidente sur la correctionnalisation du viol lors du colloque du 15 mars dernier). Cette lettre insiste sur le volet "justice" davantage que sur le volet "santé": nous rappelons que des soins adaptés et correctement remboursés pour les 4 millions de survivant(e)s de l'inceste, ainsi qu'une formation adaptée de tous les professionnels concernés, sont également à inclure dans tout plan d'action gouvernemental sur le sujet.

Rappelons que notre association ne fait de politique dans le sens où elle ne soutient aucun candidat ou parti. Cependant l'inceste est un problème de santé publique au même titre que le tabac ou le cancer, et en tant que tel c'est bel et bien un sujet politique, même si la protection de nos enfants devrait provoquer un large consensus et transcender les clivages partisans. Nous nous réjouissons d'avoir reçu cette première réponse et publierons le réponses des autres candidats si nous en recevons. Et quel que soit le résultat des élections à venir, nous continuerons à nous mobiliser et à dialoguer avec les gouvernements successifs pour des actions de prévention et de soins concrètes et efficaces.