Décomplexer l'œdipe

Témoignages Publié le 19.05.2019

On peut tout à la fois être né d'un inceste, en avoir été victime dans sa plus tendre enfance et avoir par la suite sciemment et puissamment œuvré à la négation (à la "forclusion") de ces réalités afin ne pas nuire à son avenir professionnel.  C'est ce qu'avait fait Sigmund Freud  quand il a propagé, à partir de 1908, c'est-à-dire sur les conseils du docteur Ernest Jones, quand ce grand amateur de chairs tendres est venu le rejoindre à Vienne, un fallacieux mais astucieux concept, très culpabilisant et invalidant pour les victimes d'inceste et/ou d'exactions  pédophilesques, celui de complexe d’œdipe. Un  pseudo complexe qui a dupé et qui continue de duper en France la plupart des "psys", y compris  le psychiatre "psychanalyste" Pierre Sabourin, si ce n'est son amie Catherine Bonnet elle-même, qui n'avait pas voulu me croire quand je lui ai raconté ce qui m'était arrivé après que j'ai cru devoir l'informer sur les erreurs à ne surtout pas commettre lorsque l'on a connaissance d'exactions pédocriminelles commises par des médecins, à savoir ne surtout pas en aviser l'Ordre des médecins, sous peine d'en être persécuté(e): à ses dépens, C. Bonnet n'avait pas suivi mon conseil, sans doute parce qu'elle avait cru que cherchais à l'en empêcher pour me protéger moi-même. Elle m'a ensuite demandé pardon sans me préciser ce que je devais lui pardonner: de m'avoir fait passer pour un pédophile auprès de son confrère et ami Pierre Sabourin, ou pour m'avoir involontairement torpillé en me recommandant de m'adresser à Me Régine de la Morinerie, une avocate marron qui avait réussi à s'introduire à la Fondation Danan alors que cette avocate était bien plus au service des agresseurs sexuels qu'à celui de leurs victimes.  CQFD sur le "blog de leon" au site http://genocides.over-blog.com  (750 articles mis en ligne depuis juillet 2009, le dernier ayant trait à "Qui profitent des dysfonctionnements de la justice" )