Fille de victime

Témoignages Publié le 01.11.2008

Malaise :
Voilà, ma mère a été victime d'inceste de la part de son grand-père entre 6 et 12 ans. J'ai 32 ans et cela fait 7 ans que moi et mes deux soeurs sont au courant. Mon père ne l'est pas. Il vit pourtant avec ma mère depuis 33 ans ! Je n'ai pas moi-même subi d'inceste mais je suis extrêmement mal à l'aise avec cela et aussi à la recherche d'informations. C'est difficile à expliquer. J'ai le sentiment que ma mère m'a transmis inconsciemment des peurs, des hontes, toutes sorte de ressentis liés à l'inceste qu'elle a subi.

Durant mon enfance, ma mère était très dépressive, alcoolique et a fait plusieurs tentatives de suicide. De mes yeux d'enfant, puis d'adolescente, je sentais que quelque chose clochait. Je le sentais mais je ne savais pas quoi. J'ai passé mon temps a essayer de la rendre heureuse sans savoir que son bonheur ne pouvait pas dépendre de moi. Que je pouvais bien être la plus sage et la plus aimante des petites filles, cela ne servait à rien.

Ma mère était tellement ravagée de l'intérieur que je ne pouvais lui être d'aucune aide. Elle voulait mourir tellement elle avait mal. Et moi je ne comprenais comment elle pouvait avoir envie de ne plus nous voir. Mon adolescence est un véritable cauchemar. J'ai vu ma mère dans des états indicibles, dûs à l'alcool qu'elle consommait en grande quantité, aux médicaments qui faisaient taire sa douleur, tout comme l'alcool. Et ce secret qui la rongeait. Elle n'a jamais rien dit à personne, elle a gardé ça pour elle durant 45 ans. Et un jour, elle nous a tout révélé, à moi et à mes sœurs. Cela m'a permis de comprendre les années d'alcoolisme et d'oubli de soi. Mais c'est très lourd à porter ce secret car ni mon père, ni aucun autre membre de la famille n'est au courant.

Nous sommes les seules et je le vis mal. J'ai souvent été la confidente de ma mère plus jeune, des confidences que je n'aurais pas du partager et qui m'ont mis dans une drôle de position vis-à-vis de mon père. Et aujourd'hui, je regrette qu'elle ne lui dise rien et je suis en colère de devoir garder ce secret. Je suis en colère que personne ne sache ce que ce vieux bonhomme dégueulasse a fait à ma mère et à tant d'autres. Je ne suis pas directement victime d'inceste mais j'ai beaucoup souffert de ses conséquences et j'en souffre encore. Comme si les effets avaient sauté une génération. C'est pour dire que l'inceste c'est comme un séisme avec l'épicentre pour celui qui le subit et les ondes de choc pour l'entourage.

Nous en parlons
N
NatachaAlexandra
Publié le 01.09.2018
Inscrit il y a 3 ans / Nouveau / Membre

Moi aussi je suis une fille de victime d’inceste et ton témoignage est très proche du mien
J’ai 41 ans deux enfants un super job et des non dits d’une famille incestueuse et surtout d’une mère qui vit un non dit depuis des années
Mon grand père a détruit ma famille viole sa fille ma tante et mon cousin et des enfants mais pas ma mère ni moi et du coup j’ Dormi chez lui on mangeait tous les dimanches chez lui et aujourd’hui à 41 ans je ne comprends pas pourquoi ?
Ma mère ne me donne d’explication sur cette réalité qui me revient en pleine surface aujourd’hui
Le déni de ma famille de ma mère et sa non explication qui m’oblige à m’éloigner d’elle
Pourquoi aujourd’hui je n’en sais rien mais c’ Dur
Car j’ai dormi chez cet homme et je lui demande juste si ces soirs là elle dormait profondément
Elle est incapable de me répondre
Et je ne la comprends pas
C’ était ma mère elle savait