Je suis aussi une survivante de l'inceste

Témoignages Publié le 17.12.2017

Je suis aussi

une survivante de l'inceste

J'ai subi des abus sexuels et de l'inceste dans mon enfance. Un abus n'est pas comme une entorse qui avec un peu de repos est guérie, plusieurs séquelles m'accompagnent, y compris le stress post-traumatique développé à la suite de tout ce qui a souffert et vécu. On a dû apprendre à vivre ensemble, à savoir et à prendre le meilleur possible avec eux pour pouvoir avoir une vie, disons «normale».

La séparation de mes parents, les abus sexuels et l'inceste en tant qu'enfant, prostituée par des proxénètes qui ont vendu mon corps, j'ai essayé la drogue, la promiscuité, la dépression, la solitude, je voulais me tuer plusieurs fois, j'ai souffert d'anorexie et de boulimie pendant de nombreuses années et un trouble de stress post-traumatique qui m'a accompagnée depuis l'enfance jusqu'à aujourd'hui et qui conditionne ma vie.

Je suis maintenant une adulte, j'ai ma propre famille et pour le monde voulu passer par mon enfer, notre enfer. Tant, qui se taisent et se cachent, le cauchemar qui les hante et comme je le dis, affecte leur vie comme ils croissant. Je suis impuissante et seule, très seule face à une meute de loups qui préfère garder le silence sur ces abus pour que sa vie reste ce qu'elle est, une farce où aucun endroit, mal à l'aise, ne veulent pas voir.

Seul devant la société et devant de nombreux professionnels pour ne pas savoir comment aider, pour ne pas être préparé, la plupart d'entre eux, pour ce type de problèmes aux conséquences si nombreuses et si variées telles que les abus. Personne n'écoute ou personne ne voit, personne ne veut entendre ou regarder. Ni lois adéquates, ni protection adéquate, ni aide adéquate. Pas pour beaucoup d'enfants qui souffrent, ou pour les adultes qui ont souffert et nous luttons tous les jours de notre vie pour aller recomposer les nombreuses pièces qui ont été brisées en cours de route.

Un système qui ne fait rien pour extirper le problème, ne fait que couper les branches encore et encore. Parce que, bien que la plupart du temps dans le secret et dans le silence, les survivants de la maltraitance dans l'enfance, nous sommes encore nombreux.

Nous en parlons
P
Patrick.L
Publié le 06.08.2018
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Adhérent

Merci beaucoup pour ton témoignage. Oui l'inceste n'est pas un abus, c'est un crime, qui a des conséquences terribles tout au long de la vie. J'espère que dans notre forum ou dans un groupe de parole tu trouveras de l'écoute et du soutien pour te sentir moins seule. Prends bien soin de toi !