Je suis perdu

Témoignages Publié le 05.10.2011

Fotolia_256497_XSVoilà, je me confie enfin. Nous étions une famille, mon père, ma maman, mon frère et moi.  Je suis né en 1980, mon frère en 1977. Ma mére, en 1980, a contracté la sclérose en plaques et en 1987, nos parents ont divorcé. Ma mére marchait difficilement à cette époque, elle le faisait avec des cannes. Je me souviens de cette premiére fois ou je ne savais pas ce qui se passait, etais ce bien etais ce normal ? Mon frere me répondit que c'était normal ! 

La premiere fois, il s'est frotté contre moi et là ça s'est enchaîné. Mon pere parti, ma mére invalide, personne n'a vu. j'avais 7 ans et mon frere 11 ans. il a profité de mon innocence et avec les années, ca a continué.

En 1990, ma mére, trop malade, n'arrivait plus à gerer David, mon frère. Mon pére l'a donc pris avec lui et on a été séparé !

Néanmoins, à chaque fois qu'on se voyait, quand il venait en vacances chez maman ou moi chez papa, il abusait de moi! Je 'naimais pas ça au début, ça me dégoutait! mais lui me rassurait, du coup je pliait. Il avait tjrs le bon role! en grandissant et en découvrant le plaisir de mon sexe, j'ai fini par y prendre goût...

C'est à partir de ces évenement, à 7 ans que je me suis mis à manger, manger et manger encore jusqu'à devenir obese et me mettre en echec scolaire. En devenant adulte, la drogue a remplacé la bouffe! J'ai donc maigri et j'arrive pas à m'en sortir. Je suis actuellement en traitement Methadone. Je souffre moralement, je m'exclus des autres, j'ai honte... Ces abus ont duré jusque l'âge de mes 17 ans. Personne ne s'en ai rendu compte et j'ai gardé ce secret jusque mes 28 ans. Je l'ai dit à mon pére et il ne me croit pas! quel interet aurai je à inventer de telles histoires! Il m'a aussi déconseillé de porter plainte!

je pense que ça lui renvoit sa culpabilité/responsabilité. Quant à ma mere, elle est aujourd'hui décédée, térassée par la maladie...

Mon frére a refait sa vie avec une femme et a aujourd'hui une fille de 2 ans, sarah. Moi, j'erre, je suis maintenant homosexuel, plutot c'est ce que je crois! Je suis malheureux dans cette vie qui pour moi n'etait pas la mienne. J'ai une sexualité débordante, je fais n'importe quoi. Je ne m'aime pas et une éducatrrice spécialisée esssaie de m'aider. Elle me dit que je devrai porter plainte, qu'en pensez vous?

Mon frere est-il capable de faire pareil à sa fille? Comment fait il pour vivre avec çà. En parallele de ses abus, il a toujours été méchant avec moi, m'insultait sans cesse, me rejetait. J'ai aujourd'hui de gros problemes relationnels et me relation à autrui est tres difficile... je lui en veux ,je me sens perdu et je sais pas quoi faire pour aller mieux.

En plus, mon frére a toujours été le chouchou et l'est encore d'ailleurs. Mes grand-parents qui le portent haut ne sont pas au courant, j'ai peur qu'ils ne me croient pas.  Je ne veux pas faire des histoires supplémentaires, y'a tellement eu de souffrances et de malheur dans ma famille. Un pere violent et alcoolique, une mére malade invalide a 100% et une famille absente . Je n'ai pas jamais consulté de psychiatre, il faut que je me lance. Si je ne le fais pas, je vais mal finir, je le sais....

Nous en parlons
L
lionels
Publié le 03.11.2011
Inscrit il y a 10 ans / Nouveau / Membre

Bonjour,

je prends connaissance de ton témoignage et c'est déjà une action très forte d'écrire ce qui t'es arrivé, et des conséquences que tu subis encore aujourd'hui. Ton frère et ton père, même s'ils sont dans le déni savent très bien au fond d'eux même ce que tu as subi (je connais ce problème, ayant été violé par mon oncle: mon père prétend toujours que je l'ai inventé mais je sais qu'au fond de lui, il sait ce qui s'est passé).
Bien sûr, c'est important que l'agression dont tu as été victime soit reconnue.
Mais ce qui l'est encore plus, c'est toi. Je pense aussi à ta nièce et, sans être le moins du monde expert dans le domaine, je ne peux pas faire confiance à son père pour la traiter correctement.
Je pense qu'il est important que tu continues à parler: à un psychologue qui pourra t'aider à ressortir ton passé, à le voir sous un jour objectif. Il faudrait aussi que tu parles à une assistante sociale de ta nièce: elle aura sans doute la formation et l'expérience de ce qu'il faut faire dans ce type de situation.

Avec mon amitié

Lionel

B
brita
Publié le 09.10.2011
Inscrit il y a 10 ans / Nouveau / Membre

Je viens de lire ton message qui m'a très touché.
Oui, je te conseille aussi de porter plainte et en même temps de te faire suivre par un thérapeute. A mon avis c'est essentiel de confronter ton passé et ne pas rester dans le rôle du victime!
Prends soin de toi.
Cordialement,
Brita

A
Anne_
Publié le 09.10.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

fais juste ce qui est bon pour toi
si tu ne t'intéresses pas à toi, les autres ne le feront pas, alors ne cherche plus à les protéger : soulage tes maux, quoi que cela mette en jeu : ton frère sait pertinemment ce qu'il a fait, même s'il ne l'avouait pas.
prends le temps qu'il te faudra pour faire les choses au moment qui TE convient, plainte, psy, ... Ne te censure plus : vis enfin pour toi !
ne te préoccupe pas de ton passé, même récent : ton comportement, que tu sembles parfois regretter, est simplement lié à ce que tu as vécu. En parler te permettra d'aborder les choses différemment dans quelques temps, sans plus avoir les contraintes morales que tu subis encore.

courage, car il t'en faudra encore énormément
sache en tout cas que tu peux aller mieux : autorise toi de t'en donner les moyens

0
06MN59
Publié le 08.10.2011
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre

Je trouve que ton histoire est révoltante, comme beaucoup d'autres dans notre cas. Si tu veux vraiment t'en sortir, il faudrait déjà que tu te fasses suivre par un psy. Et ensuite c'est à toi de voir si tu dois porter plainte ou pas, mais effectivement c'est dans le processus de guérison. En attendant, je te souhaite beaucoup de courage car il faut accepter des passages difficiles pour ressentir après un mieux être. Mais je pense sincèrement que tu peux avoir assez de ressources pour affronter tout ça.
Peut être à bientôt sur le forum où tu peux avoir de meilleurs conseils, car d'adhérer à l’association peut aussi t'aider.