Le mensonge

Témoignages Publié le 25.07.2011

Fotolia_16021015_XSPersonne n'en parle suffisament mais le mensonge est une des choses que nous connaissons tous. Une conséquence de la loi du silence également, qui nous pousse malgré nous au mensonge. Chose très dure à vivre que de se retrouver face à son médecin à 13 ans au côtés de sa mère et de devoir répondre à la question suivante :"avez-vous déjà eu des relations sexuelles?" Viens alors cette seconde de choc, de doute, de peur. Une si petite seconde qui vous fais froid dans le dos et qui vous semble une éternité. Mais le seul mot qui sort de votre bouche est "non".

Et rien ne se passe, vous espérez que votre mère comprenne ce que signifie cette seconde de doute, mais elle n'est pas devin. Avec les amis il faut aussi mentir, imaginez vous leur tête si vous leur disiez que votre "première fois" était à 9 ans voir moins? Alors on s'habitue vite, mentir devient un besoin, un moyen de survie parce que notre voix refuse de crier la vérité.

"ça va?",quelle phrase idiote, beaucoup de nous connaissent la dépression et pourtant on réponds toujours "oui". Parce que c'est ce qu'on attends de nous.

En faisant semblant d'aller bien, on se ment à nous même, et voilà le danger, oublier qui l'on est, oublier que nous avons tous, toutes une force inouïe, même surhumaine d'être encore en vie.

Le mensonge reste pour beaucoup d'entre nous un passage obligé, une conséquence inévitable de l'inceste, et il faut faire avec, le temps de trouver la force de le briser et de faire éclater la vérité.

Nous en parlons
R
RAF
Publié le 12.11.2014
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre

J'ai l'impression de lire mes pensées... c'est impressionnant et en même tant cela fait du bien de pouvoir savoir qu'on est pas le seul dans ce genre de situation.

Pour ma part, il m'arrive de me sentir le devoir de répondre à cette question si anodine qu'est: Ca va ? par merci et toi ? Afin de ne pas avoir à mentir ni à répondre à cette question. Car, oui un amis un collègue peut entendre une fois qu'on a une migraine, qu'on a des douleur ou ça va pas. Mais il ne comprendra pas que 300 jours/an j'alterne les symptômes pas explicables.

Ou dissimuler mon état du moment du jour à mes amis par réflexe de les protéger eux de la réalité les sentant incapables d'encaisser.

Aujourd'hui rien que pensez que (voisins, collègue, garagiste, autre) va me demander ça va ? Me provoque des douleurs et migraines intenses de devoir mentir/dissimuler

I
Indienne
Publié le 05.08.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Membre

Mais lorsque nous sortons enfin de cette loi du silence, certaines personnes de l'entourage prennent la fuite ...

A
Anne_
Publié le 04.08.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent

mon frère : lis, relis, ose comprendre ce qui précède, ce qui suit...
[quote]...la loi du silence ... qui nous pousse malgré nous au mensonge.[/quote]
[quote]Avec les amis il faut aussi mentir, imaginez vous leur tête si vous leur disiez que votre "première fois" était à 9 ans voir moins? Alors on s'habitue vite, mentir devient un besoin, un moyen de survie parce que notre voix refuse de crier la vérité.
"ça va?",quelle phrase idiote, beaucoup de nous connaissent la dépression et pourtant on réponds toujours "oui". Parce que c'est ce qu'on attends de nous.[/quote]c'est en tout cas la seule chose cohérente que les autres puissent entendre.
[quote]En faisant semblant d'aller bien, on se ment à nous même,[/quote]oui, nous nous mentons, nousnous oublions, nous nous méprisons,
[quote]nous avons tous, toutes une force inouïe, même surhumaine d'être encore en vie.[/quote]assurément. Mais trop souvent, nous tournons cette force contre nous ! nous ne nous donnons pas le droit de la retourner contre nos agresseurs
quel abus de bienveillance nous avons pour eux !
[quote]Le mensonge reste pour beaucoup d'entre nous un passage obligé, une conséquence inévitable de l'inceste, et il faut faire avec, le temps de trouver la force de le briser et de faire éclater la vérité.[/quote]oui, oui encore, oui mille fois

Pour celles et ceux qui hésitent : dénoncer est possible : lancez-vous ! délivrez-vous !

Pour celles et ceux qui n'envisagent pas de dénoncer le crime : faites votre chemin, menez votre réflexion sur vous-même. L'important est ce que VOUS savez. L'avenir peut vous mener à changer de position et vous inciter à parler. Soyez juste en phase avec vous-même

courage

É
étoiledusoir
Publié le 31.07.2011
Inscrit il y a 10 ans / Actif / Membre

Ce que tu décris me parle terriblement. Passer toute une vie ou presque à mentir ... Quel poids.

I
Indienne
Publié le 30.07.2011
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Membre

Je n'avais jamais vu ça de cette façon ...
Mais c'est tellement vrai.
Je me pose quand même une question, nous mentons pour nous protéger, pour protéger notre agresseur, par honte ?
Est-ce que c'est notre agresseur qui, dès notre plus jeune âge, nous conditionne pour mentir ?