Plus forte que lui

Témoignages Publié le 08.01.2017

Plus forte que lui

Bonjour, je m'appelle Elodie, j'ai 26 ans et aujourd'hui cela fait deux ans que j'ai enfin porté plainte contre mon soi disant BEAU PÈRE. Je ne peux pas dire à quel âge exactement tout cela à commencé mais mon souvenir le plus proche c'est à l'âge de 10 ans. Je sais parce que ce jour là sera gravé en moi, ce jour au j'étais sur le canapé avec lui et que nous étions recouvert d'une couette et que la couette à bougé.

Ma mère m'a appelée pour que je vienne vers elle. Nous allions dans sa chambre et la elle commença à me poser pleins de questions "il t'a touchée ? Où ? En me montrant les parties du corps. Moi tellement terrifiée, je fondis en larmes et lui répondis oui à l'endroit quel me montré sans lui en dire plus. En plus elle me parlait très méchamment, comme si c'était ma faute. Après cela j'ai su qu'elle lui avait parlé en lui demandant des explications et qu'il lui avait tout avoué et lui avait juré sur la tête de son propre fils (mon demi frère) que jamais il ne recommencerait. Après tout cela, tout ne sais pas arrêté mais cela a bien continué jusqu'à l'âge de 17 ans, que je rencontres mon premier copain qui aujourd'hui et devenu mon mari.

Tout cela me hantait tous les jours mais je vivais avec et faisais comme si de rien n'était. Mais mon entourage me disait que je changeais, que j'étais devenu quelqu'un d'autre. Même ma mère me disait que je n'étais plus la fille qu'elle avait avant. Moi je me sentais pareil avec plus de caractère et surtout avec la haine en moi, un peu plus tout les jours. Ma mère étant toujours avec, je continuais de le voir et de faire comme si tout allait bien. Jusqu'au jour où mon mari me demande en mariage et que là tout commencer à changer dans ma tête (j'ai mis 5 ans à lui dire).

Le mariage à été le premier déclic pour moi. De le voir sur la photo de groupe était pour moi très dur, de l'accepter de me dire qu'il était sur la photo et qu'il n'avait pas sa place. A peu près 1 ans plus tard j'attendais mon premier enfant. A 1 mois d'accoucher ma mère et mon frère me faisaient une surprise de venir me voir avant l'accouchement (nous habitions à 800 km l'un de l'autre) et là deuxième déclic. Ca trottait dans ma tête depuis un moment et là je me dis que ce n'est pas possible qu'il soit là le jour de l'accouchement, qu'il vienne dans la chambre des visites et qu'il porte mon enfant dans ses bras alors que la haine contre lui me submergeait de plus en plus.Alors j'ai pris mon courage et mon mari m'a poussé à tous raconter à ma mère.

Ce fut la soirée et la nuit la plus horrible de ma vie. Comment dire à ma mère que son mari à continué à faire ça depuis des années. Je savais que ça allait l'anéantir, ce fut horrible cette période de ma vie. Je devenais maman pour la première fois mais je voyais ma mère sombrer de jour en jour. Heureusement nous étions là et ma mère à enfin quitté cette personne qui peu de temps après a montré son vrai visage. Quelqu'un de menteur, manipulateur et qui n'aime personnes et que soit disant il me considérait comme ça "fille". Mais après l'avoir dit à ma mère, il me fit porter le chapeau et dit que je le cherchais, que je l'aguichais et que nous étions deux, qu'il n'était pas tout seul.

Mais bon, après tout ça encore une épreuve de plus devoir le dire à mon frère, lui dire que que le père qui aime et qui l'a élevé et un pédophile et en plus lui dire alors qu'il n'a que 17 ans. Après quelques mois je décidais de porter plainte mais avant je voulais que mon frère soit au courant et qu'il ne soit pas en désaccord avec moi. Le jour où j'ai pris la décision, ça a été très très dur, d'aller, d'entrer et de tous raconter. Surtout que dès que je parlais de ça je ne pouvais m'empêcher de pleurer. C'est très dur de raconter tout ça à deux personnes qui nous regardent bizarrement et qui nous posent plein de questions et demandent surtout des détails.

Après tout ça j'ai appris que ce n'était pas que des attouchements mais aussi du viol et que cette personne a commit quelques choses de grave. C'est à ce moment là que j'ai pris conscience que ce qu'il m'a fait subir pendant des années n'était pas rien mais quelques choses de très grave. Oui je vivais avec tous les jours, oui je vivais ma vie comme si de rien n'était et ça ne m'a pas empêchée de rencontrer quelqu'un, d'aimer quelqu'un (un homme)  même si ça a été dur de lui faire confiance, j'ai réussi à fonder une famille. Aujourd'hui cela fait DEUX ANS que j'ai porté plainte et que j'attends toujours une réponse mais je sais que ça va arriver et quand ça sera là, ça sera la dernière épreuve à passer et après je pourrais enfin vivre ma vie sans ce poids qui me ronge et qui m'empêche d'avancer un peu plus.

Oui je l'ai fait, oui je suis arrivée et oui je suis plus forte que lui parce que j'ai réussi à vivre ma vie. Vous aussi vous pouvez, oui c'est épreuve, oui c'est dur, oui ça fait mal mais ne les laissez pas vous détruire et faire de votre vie un enfer. Merci pour celles et ceux qui me liront ça m'a fait beaucoup de bien de raconter mon histoire et espère que sa vous aidera pour votre histoire.

Bonne journée à tous. 

Nous en parlons
E
Elisha123
Publié le 24.08.2019
Inscrit il y a 2 ans / Nouveau / Membre

Merci pour ton témoignage qui me renvoie à ma propre histoire.
J'ai moi même subit des attouchements de la part de mon beau-père père quand j'avais 11 ans. Il venait me laver. Ma mère l'a supris et il lui a promis de ne plus recommencé. Mais, il a recommencé..quand j'ai vu que ca allait trop loin et que j'ai commencé à faire ressentir une gêné, j'ai crié et mo grand frère et ma grande soeur sont intervenus et m'ont protégés. Depuis , cette événement, je n'ai plus adressé la parole a mon beau-père même pas un bonjour mais, je n'ait pas réussi à le dire a ma mère.