Un combat permanent

Témoignages Publié le 19.03.2014

altUn combat permanent Quand j'avais entre 8 et 11ans, j'ai été violée par mon frère et mon cousin qui découvraient leur sexualité.

Cela est arrivé à plusieurs reprises. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait et devant la pression de n'en parler à personne, comme "notre secret" je n'ai jamais rien dit. J'ai même fini par penser que cela était normal.

J'ai enfoui tout cette douleur bien au fond de moi et je me suis battue pour ne plus y penser. Je suis passée de profonde crise existentielle et de forte dépression très jeune. J'ai aussi appris à cacher ce que je ressens à mes proches pour ne pas les faire souffrir... 

Je suis partie dès que possible du domicile de mes parents et de mon frère pour m'éloigner de cela, même si je le revois, ainsi que mon cousin, quand je rends visite à mes parents.

Il y a à peu près 1 an, pendant une dispute avec mon ami qui m'as dit que j'avais un problème avec les hommes, je suis restée interloqué et je lui ai avoué en partie ce qu'il m'était arrivé... Je ne lui ai pas dit qui est à l'origine de ce traumatisme, je ne peux pas... 

Je ne sais plus quoi faire, ma relation se dégrade à cause de cette prise de conscience et je ne sais plus ce que je veux, ni quoi faire... Je me rends compte que ma vie a été dirigée par ce que j'ai subis, que je n'arrive pas à avoir une vie et une relation stable et saine... 

Je me bat encore tout les jours pour vivre heureuse, et je sais que le chemin est encore long, et je ne sais pas quelle route emprunter...

Nous en parlons
V
valeriecorre
Publié le 10.04.2014
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Membre

Bonjour,
C'est déjà beaucoup de pouvoir en témoigner et d'avoir décelé l'ambiguïté de ces relations familiales... Si votre partenaire tient à vous, il aura la patience de vous "attendre" dans cette autre relation d'amour... en fait, il y a les gestes imposés, traumatiques, et les gestes d'amour... Ayez-les ensemble dans votre couple ces gestes d'amour. Quant au reste, le "secret", il n'a pas sa place dans votre vie. Il y a un temps pour se taire et un temps pour "parler"... un temps pour VIVRE. Je vous souhaite de choisir la vie... qu'elle vous soit belle... (une survivante de l'inceste : valérie)