Expression libre (public)
Besoin d'avis
M
Monster
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
17
40
Bonjour, je reviens pour un autre sujet...
j'ai besoin de votre aide, votre avis.. je sais pas quoi faire, cela c'est passé en 2016, mais ca m'est revenu ce week-end en pleine figure comme si j'avais fait une amnésie..
mais quand un garçon pose ta main sur toi, alors que tu lui as dit non au moins 5 fois.. alors oui j'avais un peu trop bu, mais j'étais assez consciente pour dire "non" et effectivement cette nuit la, j'ai dormi avec ce garçon, je le connaissait que de cette soiree gar c'était à un anniversaire d'une amie.
Quand je lui est dit plusieurs fois non il m'a dit " tu était plus sympa quand tu étais alcoolisée" puis j'ai juste pas réussis à fermer les yeux et puis il m'a reposer la question "est ce que je peux mettre ma main ?" J'ai dit NON mais il a tout de même mise j'ai ete tétanisée j'espèrer au plus fort de moi que ça recommence pas, qu'il aille pas plus loin j'avais juste une hâte c'est que mon réveil sonne. Mais je me dit que c'était pas mal attentionné, c'est juste que j'ai pris peur à cause de mon vécu.. mais j'arrive plus à dormir, je me refais dès crise d'angoisse..
j'ai besoin de votre avis.. vous en pensez quoi ?

J'hésite à aller voir la policière pour lui raconter mais j'ai pas envie de faire quoi que ce soit contre ce garçon, déjà que je suis en procédure contre mon cousin j'ai pas envie de me relancer contre un garçon que j'ai jamais revu. Juste parler à une personne.

J'espère que vous pourrez m'aider et m'éclaircir sur ce que je dois faire.. en parler à la policière pour pas rester dans le silence ou bien rien a dire car je suis juste parano à cause de mon vécu...

monster
16 messages
P
Patrick.L
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
Publié le 20.05.2018 20:10
Bonjour Monster,

Ce que tu racontes ressemble au délit de harcèlement sexuel, même si ce serait probablement compliqué de porter plainte (et est-ce là ce que tu souhaites de toute façon ?)

Il est probable qu'une autre personne à ta place se serait sentie mal à l'aise (ou en colère !) mais sans doute pas autant bouleversée.

Peut-être pourrais-tu lui écrire pour lui dire cela ? Lui dire (sans entrer dans les détails ce n'est absolument pas nécessaire) que tu as subi des crimes sexuels quand tu étais enfant, et que son comportement insistant a réactivé des souvenirs et des émotions très pénibles pour toi malheureusement. Que tu tiens à ce qu'il en soit conscient tout de même et que s'il voulait te présenter des excuses ça te ferait du bien. Et qu'il prenne conscience à l'avenir que son comportement peut avoir des conséquences beaucoup plus importantes que ce qu'il imagine.

Après on ne sait pas du tout comment il pourrait réagir: bien, pas du tout, mal, très mal... ça dépend comment il réagit à un message qui le remet en cause, car il ne se voit sans doute pas lui-même comme un méchant garçon ni un agresseur. Il se peut qu'il réagisse en montrant de la compréhension et de la compassion. Ou bien qu'il reste dans le déni. Ou qu'il ne réponde pas. Ou bien qu'il contre-attaque ! Il vaut mieux lui écrire uniquement si tu penses que ça te fait du bien d'envoyer le mail ou la lettre indépendamment de sa réaction à lui.

Bref je ne sais pas du tout si ma suggestion est bonne en fait... à toi de voir !

Prends bien soin de toi

Patrick
M
Monster
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 20.05.2018 20:17
Bonjour Patrick !

Merci de ton message, et si bien sûr que ta suggestion est utile ! Ce garçon je n'ai plus de nouvelle, si je voudrais le recontacter Ca serai sur Facebook. Et apres tout je sais pas si c'est une bonne chose de raviver une chose qui remonte de 2 ans...
P
Phelenix
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
Publié le 20.05.2018 20:22
car il ne se voit sans doute pas lui-même comme un méchant garçon ni un agresseur.


ça me fait penser à ce que Thordis Elva et Tom Stranger évoquaient. Tom Stranger a violé Thordis sa petite amie alors quand elle avait 16 ans. Elle expliquait que le problème pour la remise en cause c'est justement ce fameux mythe du 'il EST un MONSTRE.' Et parce que les monstres ça n'existe pas. Elle est revenue à dire que Tom et elle avaient fait l'amour un première fois ensemble et qui était pour elle très belle et douce. Et que d'autant plus elle n'a pas compris qu'il l'avait violé quelques jours plus tard.

Un violeur n'est pas violeur tous les jours, je pense et pas tout le temps. En fait il n'est pas un mauvais être, il est un être avec des comportements mauvais. Même si peut-être la majorité de ses comportements sont mauvais, pour autant il n'EST pas un absolu de mal. Il lui arrive d'avoir des comportements mauvais. Donc oui, je pense que pour vraiment faire comprendre le problème à un agresseur, violeur, abuseur ou moins grave égoîste, en fait ce qui importe c'est vraiment de dire les comportements mauvais et revenir en ça à de la communication non violente car précise.

Le violeur n'EST pas mauvais, il A des comportements mauvais. La psychologue du CMP m'avait dit 'votre mère A un problème', vrai. Maman n'EST pas mauvaise, elle A des comportements mauvais.

Je dis tout ça parce que je pense que je vais vraiment insister sur le comportement qui me pose problème désormais avec les gens autour de moi et non plus dire qu'ils SONT quelque chose (pervers/mauvais/violeur, etc.)
L
lulamae
Inscrit il y a 3 ans / Débutant / Membre
Publié le 21.05.2018 10:26
Je relève ce passage tout en lisant :

Citation de Phelenix
Je lâche toute ma colère dans des SMS cette semaine, tout ce que j'ai accumulé pensant que c'était 'rien' ou 'pas grand chose' comme souffrance. Et je me libère, lui vomis tout ça dans des SMS. C'est ses erreurs, ses mains à mon sexe (ses gestes), ses mots humiliants, ses vulgarités. Il dit que j'aimais ça, que j'ai dit oui, ne reconnait jamais. Et je romps tout contact avec lui. Quitte le syndrôme de Stockholm trop prononcé que j'avais à lui trouver des excuses et m'autoflageller quand LUI me fait mal sans s'excuser, sans reconnaître SES erreurs, SA mauvaise gestion de ses pulsions. SON choix de rester dans la pulsion au lieu de faire attention. SON choix de ne pas s'excuser. SON choix de ne pas reconnaître le mal qu'IL m'a fait.

Ok, je n'ai pas eu de réparation car jusqu'au bout il a soit dit que c'était moi le problème, soit s'est victimisé en déviant le sujet sur autre chose mais moi je ne suis pas restée avec tout mon mal-être, je lui ai tout vomi dans des messages (et qu'il se débrouille avec!) et ce faisant je lui ai aussi donné la possibilité lui de savoir le mal qu'il m'a fait (qu'il n'aurait pas pu deviner si je n'avais pas ainsi LOURDEMENT affirmé tout ce qui m'a fait mal) et je lui donne la possiblité de changer. Et qui sait? Peut-être comme mon autre ex, de revenir un an plus tard vers mois avec de vraies excuses et une vraie compassion.


Comprendre et voir venir ces techniques de manipulation : nier, se victimiser en inversant les valeurs, minimiser la souffrance. Ces techniques ajoutent de la violence psychologique à la violence verbale, physique, ou sexuelle. Les pointer, et les renvoyer à l'agresseur est déjà une victoire et donne de la force.
En tant que victime, à chaque fois qu'on sent que l'autre contribue à nous faire douter, on devrait dire stop.
C'est un premier pas de dire les choses après, c'en est un autre de dire NON clairement tout de suite, sur le moment. Il faut apprendre, parce qu'il y a eu conditionnement.

@Monster, je sens des doutes dans ta manière de percevoir ce qui s'est passé ("je ne voulais pas" /"ce n'est pas si grave"). Je ne peux pas juger du degré d'intimité du geste en soi (sinon que, juridiquement parlant, je me demande si on peut parler d'attouchement), mais toi tu sais, et tu apprendras à te faire confiance. Même si tu as peur de gestes intimes non sexuels à cause de ton vécu, c'est légitime, tu ne dois rien à un homme qui s'intéresse à toi. Ca ne crée pas de devoir, de dette. Tu peux dire oui au début et non ensuite. C'est ton droit le plus strict. Et puis, certains gestes sont des frontières, et si on s'aventure au-delà, la relation dégringole plus vite. On le sait aussi.
M
Monster
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 21.05.2018 11:38
Justement j'ai dis non plusieurs fois sans succès..
L
lulamae
Inscrit il y a 3 ans / Débutant / Membre
Publié le 21.05.2018 13:29
Citation de Monster
Justement j'ai dis non plusieurs fois sans succès..


Oui, justement ! C'est en ça qu'il ne t'a pas respectée.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 280 membres enregistrés
123 047 messages
6 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !