Expression libre (public)
Homme gay ayant été victime d'incestes
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
20
38
Bonjour,

Comme lorsque j'ai découvert le site aivi. Il m'a fallut un moment/des mois pour y arriver à réussir en fait.

Je recherchais des témoignages d'autres victimes hommes et gay ayant été victime comme moi.

Je trouvais pleins de témoignage de victimes femmes d'incestes et que peu de post provenant d'hommes. Mais aucun de ses témoignages n'étaient d'hommes gay ayant été victime d'incestes.

Alors pour tous les autres membres hétéros victimes d'incestes qui liront mon post. Je voulais vous dire de ne pas vous méprendre. Vos témoignages m'ont beaucoup apportés. Je me suis retrouvé dans des parties de chaque post que j'ai pu lire.

Mais au début du parcours et j'y pense réguliérement de créer ce sujet d'échange. Car c''était vraiment très frustrant de ne pouvoir échanger avec d'autres victimes hommes gay victimes d'incestes. ni de pouvoir lire les différentes difficultés et préjugés etc... de la part de la société et famille.

Par exemple une phrase que mon beau-père a fini par me sortir. Cela après avoir tenté de prétendre, que j'avais dis à 19 ans à ma génitrice avoir été violé par un cousin seulement pour me venger de ma génitrice et par pure méchanceté. Cela lors d'une dispute familiale sur les viols subis mon beau-père a fini par me balancer:

- "Et combien même si ça t'es vraiment arrivé ! T'as du aimer ça comme t'es homosexuel!".

La phrase se suffit en elle-même..

Bref, par rapport aux psy ou médecins, et autres intervenants.

Combien de fois, le fait d'oser leur dire:
J'ai entamé une procédure pénale en France par un dépôt de plainte. Car j'ai été victime d'incestes dans mon enfance et je suis gay.

Mon médecin traitant m'a directement dit qu'elle ne pouvait plus être mon médecin traitant en me disant de chercher au plus vite un nouveau médecin traitant.

Certains psy ont pris peur dès les thermes procédure pénale en France et on mis fin à l'entretien.

D'autre psy ont réussi à entendre jusqu'aux mots victime d'incestes. Puis certains, m'ont insultés. D'autres m'ont dit: Vous devriez avoir honte d'oser parler d'inceste car cela ne se fait pas! Et en plus porter plainte, vous vous rendez compte du mal que vous faîtes à votre famille! C'est inadmissible c'est honteux!

Et les psy les plus courageux qui ont réussi a entendre jusqu'à et je suis gay. Ce qui a fini de les achever ou ébranler toutes leurs convictions.

Un gars de 33 ans qui demande d'être suivi en cours de procédure pénale qui est en plus l'étranger en France. Cela après avoir osé porter plainte pour viols sur mineurs de moins de 15 ans contre des cousins germains et de surcroît qui ne se cache pas d'être gay.

Une seule des dizaines de psy contacté a accepté de me suivre. Tous les autres m'ont claqué la porte au nez moyennant insultes et autres.

Donc, je trouvais qu'un sujet spécifique aux victimes gay peut aider d'autre personnes...Rien que par le fait ne serait-ce de pouvoir lire les post et ou également poster leur expérience les rétissences qu'ils ont dû affronter.
19 messages
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 07.10.2015 20:00
Soit le sujet est peut-être très ciblé. Mais néanmoins ouvert également à tous ainsi qu'aux proches de victimes hommes/ados gay d'incestes. Tous ceux qui le souhaiteraient peuvent également apporter leurs expériences avis etc...

Car, tous comme toutes les victimes d'incestes, nous sommes stigmatisés par le regard de la société. Alors si en plus, on cumule le fait d'être gay. Cela a pu augmenter les difficultés vis-à-vis la famille, société, les acteurs judiciaires, médecins, psy la liste est longue....

Si ce sujet peut aider d'autres victimes hommes et femmes et/ou ados gays victimes d'incestes et/ou leurs proches. Cela sera pas inutile d'oser partager librement...

Car comme toutes les victimes, je me suis senti coupable. Je me suis demandé maintes fois dès mes 9 ans: Pourquoi ils me font ça ?
Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal pour que trois de mes cousins me violent ?
Comment ça se fait que deux de mes cousins (fratrie) ont quaasimment les même gestes et scénario du déroulement des viols ?

Et je savais que personne ne voudrai me croire... Ma génitrice m'ayant tellement bien réduit au silence. Alors comment oser parler... Elle m'a baigné depuis ma petite enfance jusqu'à mes 17 ans avec des propos tels que:

Je m'arrangerai pour te faire passer auprès de tout le monde pour un menteur voleur tricheur et drogué homosexuel. Ainsi si tu tentes de dire quoi que ce soit que personne ne te croira.

Et bien je suis sorti du déni et silence imposé qu'à l'âge de 32 ans... J'ai mis le temps... Et effectivement, encore à ce jour les personnes (neurologue/psy/experte psy/agent de police judiciaire/etc refusent de me croire. Faut dire que je cumule toutes les tares de la société... Et en plus j'ai fini par sortir du silence et de surcroît ai porté plainte et je suis gay...

Je devrai sans doute pour ses personnes culpabilisé d'avoir eu la cruauté de confronter ma famille, l'agent de police judiciaire, les différents psychiatres etc à une telle réalité. Non mais les pauvres, je devrai peut-être leur verser des indemnités en dommages et intérêts aussi pour avoir entendu les mots:
victimes d'incestes gay ayant porter plainte en France.

Bref... Toutes les difficultés que toutes les victimes d'incestes subissent avec le supplément gay...
R
rebirth
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Adhérent
Publié le 07.10.2015 20:28
Bonsoir RAF,cela fait plusieurs posts que je lis de ta part
Ils m ont beaucoup appris notemment concernant ton combat avec ton proces à la Reunion, ton projet de post que tu viens de créer à l instant.
Wahou, chapeau bas.Je suis de tout coeur avec toi
Je ne sais pas si le fait d être hetero,homo ou bi change quelque chose à ce que l inceste a fait de nous
En tout cas dans mon metier d'infirmière certaines femmes se sont parfois confiées jamais d'hommes.Pourtant, dans leurs symptômes, leur facon d être, de parler d eux,mon intuition, mon vécu me met en phase avec eux mais rien n est dit.
Alors Merci RAF tu vas permettre a d autres incestes de s en sortir
Merci
Ps:RAF Peux tu me renseigner,tu as l air de t y connaitre en enfant interieur. Je suis de sexe feminin mais mon enfant interieur est de sexe masculin
Il est tout nu,recroquevillé par terre,mort de trouille. C est une visualisation mais je me pose des questions
Merci d avance
Bonne soirée
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 07.10.2015 21:06
Bonsoir rebirth,

Merci pour ton retour.

Concernant l'hétérosexualité ou homosexualité ou bisexualité, à mon sens ne change rien à ce que les agresseurs nous ont fait subir...

Mais comme tu le relèves également. Les hommes tous confondus semblons avoir plus de difficultés à oser parler. Les clichés de la société n'aidant pas. Et la virilité en prends un sacré coup dans le regard des autres.

Alors quand en plus on est gay ou bi... Cela ne simplifie certainement pas les choses... Oser à réussir à affronter le regard des autres et oser parler... Même si ce pas est difficile pour toutes les victimes d'incestes confondues...

Concernant l'enfant intérieur... Heu... non je suis loin de m'y connaître. Lors que cela a été un thème d'un groupe de parole. Cela ne m'a absolument pas parlé du tout. L'idée a mis du temps à faire son bout de chemin....

Je dirai que j'ai appris a accepter l'idée de l'enfant intérieur. Cela en associant symptômes/douleurs etc... comme étant des messages provenant de mon enfant intérieur exprimant les traumatismes subis ainsi.

Par contre, je ne l'ai jamais visualisé en tant que tel. Je dirai que j'arrive enfin à l'entendre et à l'écouter...

Alors, je n'ai aucune idée de comment interprété ou comprendre que ton enfant intérieur étant un garçon et non une fille.

Est-ce que cela proviendrai des traumatismes subis. Derniers qui t'auraient inconsciemment poussé à renier toute féminité (si ça peut s'utiliser pour une fille) durant ton enfance par protection... Mais vraiment, c'est juste une idée de bazar sans aucune valeur scientifique ou thérapeutique...

Le fait que tu le vois nu, c'est déjà quelque chose d'humiliant pour lui... recroquevillé m'inspire la peur/douleur/souffrance position tentant à se protéger.

Après comme je l'ai dit ma compréhension ou interprétation est totalement subjectif et n'engage que moi ne reposant sur aucune connaissance spécifique en la matière. Sans aucun doute qu'ISABELLE la présidente d'AIVI a plus de connaissances ou indices utiles sur le sujet ou les psy formés à la victimologie et traumatologie d'adultes ayant été victimes d'incestes dans l'enfance. Je dis spécialistes, car j'ai plusieurs fois tenté d'aborder "l'enfant intérieur" avec ma psy de compétition, ainsi qu'une experte psychiatre lors de la dernière expertise qui toute deux m'ont regardé comme un extra-terrestre en plein délire...

Tous les professionnels ne sont pas spécialement formés à nous prendre en charge. Ni à nous comprendre... Mais je pense que ceux-là en quelques minutes, on les repères. Ne serait-ce que par les abbérations de leurs questions/propos ou formulations et ou remarques...

Désolé de ne pas avoir plus de connaissance en la question et ne pouvoir aider... Mais certainement que d'autres membres ont des avis ou un parcours plus long sur la question et peuvent avoir d'autres pistes/idées/connaissances.


Si partager peut permettre à d'autres hommes et femmes gay victimes d'incestes de savoir qu'elles ne sont pas seules et uniques à affronter ce genre de déboires spécifique dû la sexualité. Cela en plus des déboires communs à toutes les victimes d'incestes à surmonter. Cela en vaut la peine.
R
rebirth
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Adhérent
Publié le 07.10.2015 22:03
Merci RAF,
Mon cerveau vient de percuter.
Effectivement, je ne mets jamais de jupe ou robe. Ma tenue vestimentaire se reduit à des jeans pulls polaires et baskets.Pas envie d 'attirer l attention. Je me debats avec des phobies(le regard des autres, la foule). J arrive à faire mes courses seule de plus en plus souvent. La peur de l imprévisible.que quelque-chose va encore me tomber dessus fait que parfois je préfère ne pas sortir de ma tour d ivoire
.En tout cas merci RAF car sur ton post même si les mots ne peuvent pas être dits car trop difficiles à sortir surtout si on est un homme tu es toujours à l ecoute.
Tu fais preuve toujours d un tres grand respect.Je viens de voir que tu es aussi d une grande modestie
Tu as su m éclairer et tu dis qu il s agit d'une idée de bazar. Que nenni!
Merci encore et je souhaites que tu aies de nombreux retours.
Bonne soirée
T
takatitapakite
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 08.10.2015 14:00
Bjr RAF pour répondre a ton sujet voici une partie de ce que je suis au sujet mes préférences sexuelles mon témoignage quand a mon passé tu le connais en tout cas il est accessible via le site.
Jeune j'ai cru que j'étais gay mais sans m'assumer vraiment en ayant honte, mon parcours m'a fait essayer les deux sexualité et je sais depuis longtemps maintenant que je suis hétéro a tendance bi.
J ai creusé cela avec mon psy et au regard de mes origines je suis italien bien que né en france, il semble que la bas, la bisexualité soit un mode de fonctionnement normal et assumé, d'ailleurs dans les montagnes de sauvages d'ou je suis issu ont ne porte pas de jugements négatifs quand au fait d'être gay hétéro ou bi ils sont bien plus intelligents que les crétins qui jugent sur les préférences sexuelles de chacun.
J'en ai déduis pour ma part que le questionnement au sujet de mes choix étaient liés au fait que la première fois que j'ai eu un (orgasme) c'était avec mon bourreau.... Beurk.
L'oublie le déni m'ont maintenu (en vie) un certain temps puis les baffes dans la G...de la vraie vie m'ont rattrapées avec les souffrances qui vont avec ...
Vous tous ici êtes d'un secours immense et je remercie AIVI d'être là
Et puis toi RAF d'avoir ouvert ce sujet
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 08.10.2015 14:51
takatitapakite,

Merci pour pour tous les hommes qu'ils soient gays hétéros ou bi pour ton post et participation à ce dernier.

Certainement que d'autres se reconnaîtrons dans l'une ou l'autre des publications. Et que cela j'espère leur montrera à quel point ils ne sont en aucun cas anormaux bien au contraire.

Je prends conscience qu'inconsciemment j'ai pas pensé de mentionner les victimes d'incestes qui pourraient être transsexuels. Qui ont toutes les raisons d'être inclues également.

Pour les remerciements, je pense que chaque victime qui lira ce sujet et où y contribue par un post également méritent tes remerciements pour leur partage.
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 08.10.2015 15:05
Redite,

Concernant les tenues vestimentaires, sans même en avoir conscience durant de long mois. Je m'habillais qu'avec de vieux habits moches trop grands mais confortables et où vieux. Sans accorder la moindre importance ou prendre conscience à mon apparence.

Inconscient, je faisais tout pour ne surtout pas pouvoir plaire au moindre homme potentiel que je pourrai croiser. Quasiment toujours mal coiffé, où je pouvais ne pas me raser la barbe durant deux trois semaines...

Puis, sans trop me souvenir comment et quand, j'ai pris conscience que je pratiquais la mochisation de mon apparence pour ne surtout susciter l'intérêt et passer inaperçu.

J'ai juste pris conscience de ce réflexe de protection. Ne pas susciter l'intérêt = moins de risque.

Ce que je pratique encore à ce jour avec une légère atténuation tout de même.

C'est certainement commun et normal comme réaction... Certainement qu'un jour prochain, je recommencerai à prêter plus d'attention à mieux présenter. J'y songe de temps à autre.. L'idée fait son bout de chemin. Mais pour l'heure, je pense que je suis dans une phase où il m'est inconcevable de pouvoir plaire à qui que ce soit. Et plaire à quelqu'un, enfin l'idée c'est synonyme de peur de contrainte. De part les attentes ou espoirs ou envie d'une potentielle relation pourrait provoquer
T
takatitapakite
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 09.10.2015 15:18
Idem pour l'aspect vestimentaire souvent on me reproche d'être vêtu comme : " un sac a patates "...
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 13.10.2015 20:40
C'est fou tout de même !

Personne ne reproche quoi que se soit à nos agresseurs. Mais les victimes, elles ont droit à tous les reproches sur les conséquences de ce qu'elles ont subis...

Ben oui gay hétéro bi trains on a le droit de s'habiller avec des habits ne nous mettant pas en valeur. C'est un moyen de se protéger en ne nous mettant surtout pas en valeur...
M
malouloutedamour
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 10:34
être gay n'est pas une maladie
et c'est pas parce que tu es gay que tu n'est pas une victime

c'est horrible d'entendre des gens qui t'insulte te crois pas parce que tu es gay


pardon , mais on vit vraiment dans une société de merde

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 323 membres enregistrés
123 050 messages
3 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !