Expression libre (public)
Homme gay ayant été victime d'incestes
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
20
38
Bonjour,

Comme lorsque j'ai découvert le site aivi. Il m'a fallut un moment/des mois pour y arriver à réussir en fait.

Je recherchais des témoignages d'autres victimes hommes et gay ayant été victime comme moi.

Je trouvais pleins de témoignage de victimes femmes d'incestes et que peu de post provenant d'hommes. Mais aucun de ses témoignages n'étaient d'hommes gay ayant été victime d'incestes.

Alors pour tous les autres membres hétéros victimes d'incestes qui liront mon post. Je voulais vous dire de ne pas vous méprendre. Vos témoignages m'ont beaucoup apportés. Je me suis retrouvé dans des parties de chaque post que j'ai pu lire.

Mais au début du parcours et j'y pense réguliérement de créer ce sujet d'échange. Car c''était vraiment très frustrant de ne pouvoir échanger avec d'autres victimes hommes gay victimes d'incestes. ni de pouvoir lire les différentes difficultés et préjugés etc... de la part de la société et famille.

Par exemple une phrase que mon beau-père a fini par me sortir. Cela après avoir tenté de prétendre, que j'avais dis à 19 ans à ma génitrice avoir été violé par un cousin seulement pour me venger de ma génitrice et par pure méchanceté. Cela lors d'une dispute familiale sur les viols subis mon beau-père a fini par me balancer:

- "Et combien même si ça t'es vraiment arrivé ! T'as du aimer ça comme t'es homosexuel!".

La phrase se suffit en elle-même..

Bref, par rapport aux psy ou médecins, et autres intervenants.

Combien de fois, le fait d'oser leur dire:
J'ai entamé une procédure pénale en France par un dépôt de plainte. Car j'ai été victime d'incestes dans mon enfance et je suis gay.

Mon médecin traitant m'a directement dit qu'elle ne pouvait plus être mon médecin traitant en me disant de chercher au plus vite un nouveau médecin traitant.

Certains psy ont pris peur dès les thermes procédure pénale en France et on mis fin à l'entretien.

D'autre psy ont réussi à entendre jusqu'aux mots victime d'incestes. Puis certains, m'ont insultés. D'autres m'ont dit: Vous devriez avoir honte d'oser parler d'inceste car cela ne se fait pas! Et en plus porter plainte, vous vous rendez compte du mal que vous faîtes à votre famille! C'est inadmissible c'est honteux!

Et les psy les plus courageux qui ont réussi a entendre jusqu'à et je suis gay. Ce qui a fini de les achever ou ébranler toutes leurs convictions.

Un gars de 33 ans qui demande d'être suivi en cours de procédure pénale qui est en plus l'étranger en France. Cela après avoir osé porter plainte pour viols sur mineurs de moins de 15 ans contre des cousins germains et de surcroît qui ne se cache pas d'être gay.

Une seule des dizaines de psy contacté a accepté de me suivre. Tous les autres m'ont claqué la porte au nez moyennant insultes et autres.

Donc, je trouvais qu'un sujet spécifique aux victimes gay peut aider d'autre personnes...Rien que par le fait ne serait-ce de pouvoir lire les post et ou également poster leur expérience les rétissences qu'ils ont dû affronter.
19 messages
M
malouloutedamour
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 10:44
je me permets de rebondir sur ce que tu viens d'écrire
n'ayant rien subit dans l'enfance , ma fille oui , je ne fais aucuns efforts en matière d'habillement , maquillage ... parce que c'est ma manière à moi de protéger ma fille , peut être que c'est stupide , mais le père de ma fille a été tellement audieu insultant sur mon physique que maintenant je n'y préte aucune attention .
et pour ma louloute , je l'habille correctement , avec un caleçon en dessous de la jupe au cas ou ...
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 14:21
Il devrai exister des sous-vêtements de sécurité anti-pédophile pour les enfants avec envoi de décharge électrique avec jet de peinture indélébile comme pour les billet de banque en cas de tentative d'attouchement ou quoi que se soit d'autre ...

On est foutu de protéger des liasses de billet de banque avec ce genre de système... des bouts de papiers. Mais les enfants victimes d'incestes de la société. C'est un peu comme si on ouvrait volontairement les portes des coffres-forts de toutes les banques avec insignes lumineuses clignotantes mentionnant: Accès autorisé et protégé par la justice.... Lamentable...

Pardon, je me suis égaré un peu....

Je ne pense pas que cela soit stupide. C'est réactif à ce qu'à subit ta fille de son agresseur.
M
malouloutedamour
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 14:27
non tu a raison
protège des choses sans importances alors que la vie d'un enfant , on s'en fou


pour te rejoindre , atol a fabriquer un gps pour les lunettes , pourquoi pour les enfants lorsqu'ils sont chez leur agrésseur , moi j'y es penser pour ma fille comme elle porte des lunettes
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 14:37
Ah, ben il y a encore des psychiatres qui n'ont pas consulté les dernières mises à jour des maladies psychiatriques.

Pour ses derniers, être homosexuel est encore une maladie mentale qu'il faut soigner par thérapie et/ou internement en psychiatrie...

Cette idée est persistante. Une psychiatre m'a dit un jour: -" si vous êtes homosexuel, vous devez vous faire soigner! Mais si vous refusez pas vous signer (parlant d'homosexualité), je ne peux rien faire pour votre phobbie des rongeurs!

Vivent les psychiatres... heureusement, qu'il y a tout de même des exceptions qui sont de véritables professionnels formés et au fait des études concernant l'inceste et ses conséquences...J'en ai croisé qu'une et c'était l'experte de ma première expertise psy.

Ce qui est vraiment con. Car de fait qu'elle m'ait expertisé. Cette experte ne peut pas devenir ma thérapeute. Mais avoir eu le temps des 3h d'expertise une personne formée à l'inceste à la traumatologie et victimologie et mécanismes familiaux ayant permis et protéger l'inceste. Cela a été trois heure ou je me suis senti entendu véritablement.

Mais être gay s'est encore pas totalement assimilé par la société.

Alors si t'es gay plus victime d'incestes de la part d'agresseurs hommes de ta famille. Ben tu cumul deux péchés tabous de la société. Et si par dessus tu as l'irrespect honteux d'oser parler, d'avoir oser porter plainte. Là mais là... C'est comme si ils me regardaient comme le démon absolu...

J'avais pas pensé jusqu'là aux aspects des croyances religieuses des professionnels ayant eu de si gentilles et agréables paroles à mon égard...
M
malouloutedamour
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 15:11
mais c'est quoi c'est psy

tu es en aucun cas malade
et justement tu parle de l'inceste que tu as subi , je n'ai qu'un mot bravo
R
RAF
Inscrit il y a 8 ans / Actif / Membre
Publié le 14.10.2015 20:00
Ben ce sont des professionnels! Faut pas oublier eux ont fait l'uni des études de psychiatres ou psychologues.

En tant que le patient, j'ai de toute façon tord! Surtout que je suis anciennement des soins. Donc pour eux tous les patients venant des soins pensent toujours mieux savoir que les psy.

À part que je n'ai pas fait l'uni et que j'ai l'expérience du vécu en effet, je ne peux pas savoir de quoi je parle.

Le sujet de l'homosexualité est également paradoxal en tant que victime d'inceste. Ma psy de compétition a réussi à mettre dans un rapport que avoir été violé avait comme conséquence d'être homosexuel.

Et quand je la reprends en lui disant que cela n'a ai rien à voir. Qu'il était prouvé que l'inceste n'influait pas sur ce point là. En lui disant qu'elle trouverai toutes les informations études sur internet sur les sites Aivi et autres mémoire-traumatique etc...

Réponse : Ben heureusement qu'il y a d'autres études qui existent que celles dont vous parlez.

Heu... Déni de thérapeute face à l'inceste et l'homosexualité dont elle a pas dû faire de mise à jour de ses formations depuis des années. Et/ou manque de formation spécifique à l'inceste... Allez, je dis les deux...

Faut rappeler, je suis le patient donc je paranoïe un peu tout de même!

Cumuler : incestes subis de trois cousins deux côté génitrice et un côté géniteur plus maltraitantes maternelle dont menaces diverses et variées coups etc... C'est impossible pour une seule personne, il paranoïe mon patient là...

Je suis le patient, j'ai tord d'office et quand j'argumente études et conférences livre d'experts psychiatres et chercheurs en victimologie et traumatologie en incestes à l'appui. C'est pas mieux reçu,

Ah non vraiment, je suis malheureusement certainement pas le seul à devoir affronter cela et à devoir tenir tête.

J'espère juste qu'une victime qui serai dans un état plus critique ne tombe jamais sur de tels professionnels. Car si tu n'a pas la force de dire NON et maintenir ton NON. Tu te fais littéralement broyer démolir manipuler par la psychiatrie. Quand ils ne te mettent pas directement le cerveau en miette avec des anti-depresseurs anti-anxualitiqur benzo et neuroleptiques etc... Qui sont prescrits sans aucune précaution bien prise de connaissance des antécédents médicaux allergies etc...
R
Randal
Inscrit il y a 7 ans / Nouveau / Adhérent
Publié le 09.11.2015 10:06
Merci RAF, c'est un témoignage courageux que de raconter ton histoire avec cette "professionnelle".
C'est toujours compliqué de trouver un/une professionnelle avec qui on ne va pas se sentir jugé ou stigmatisé.
J'espère que ton témoignage va encourager ceux qui vivent un rapport de pouvoir/savoir avec le professionnel qui les suit, et les encourager a défendre la/leur vérité sur ce qui est, et ne plus laisser dire des "on dit que à cause de l'inceste".
Dès qu'une personne qui a vécu l'inceste annonce qu'elle a une orientation sexuelle "non conventionnelle" on lui annonce que ça vient de ce qu'elle a subit ; moi je dit "baliverne et jugement" d'incompétents, et je parle en connaissance de cause.
A
*Profil supprimé*
Publié le 28.01.2016 08:15
Je viens témoigner de mon espérance et ma joie car j'ai été victime d'escroquerie sur le net et grâce a une ami, j'ai pris contact d'un inspecteur de la police de Lutte contre le Cybercriminalité Interpol en collaboration directe avec la police française et j'ai expliqué mon problème et enfin suivis leurs instructions. Cet escroc a été arrêté et j'ai réussi à bénéficier d'un remboursement suivie des frais de dédommagement qui m’avait été arnaqué. Vous pouvez faire de même si vous avez été arnaqué. Voici le contact mail de l’organisateur qui m’a aidé :
**********************ce contenu a été supprimé car il ne respecte pas la charte du site*********************
A
*Profil supprimé*
Publié le 06.04.2016 19:34
RAF, je viens de lire ton post, je ne l'avais pas remarqué en me connectant, mais là, j'ai vu qu'il y avait ces posts ouverts tout public ...

Il est évident pour moi qu'être homosexuel, ou bisexuel, ou hétérosexuel, ce n'est pas une maladie en aucune façon. Par contre, je suis certaine que dans notre société hypocrite, "l'autre" fait peur et on lui mène la vie dure, moins qu'en Russie peut-être, mais on ne lui fait pas de cadeau en général. Pour moi, il y a des gens bien, et d'autres qui le sont plus ou moins, et encore d'autres carrément pervers, cela de toute orientation sexuelle.

Le père de mes enfants, mon ex, est un pervers. Il est venu vers moi, parce que les victimes sont les êtres cibles des manipulateurs ... J'étais d'une grande naïveté ! j'ai fondu parce que j'étais en détresse et qu'il venait vers moi. J'ai cru que sa déclaration d'être homosexuel n'empêchait pas la tendresse, entre blessés de la vie. Après coup, c'est débile, mais à cette époque, réunir deux solitudes quand on a tellement de soif de bonheur et de confiance en son aptitude à le développer. Plus anticonformiste que moi, plus naïve que moi, tu meurs ... C'était au temps de mes 25 ans, où je ressentais le mal-être sans en avoir défini les causes.
Par la suite, pour lui, avoir près de soi quelqu'une de maternelle et affectueuse, d'organisée pour simplifier pour la vie de tous les jours, de bien rémunérée pour se payer tous les caprices ... qu'on retournait comme une crêpe quand une demande en retour semblait émerger, c'était confortable. Et puis les enfants, c'est une couverture impeccable quand on ne veut rien assumer du tout, une façade géniale de père de famille, avec en plus un environnement familial chaleureux : être le premier enfant et celui qui tire les ficelles en plus, diabolique ? Peut-être seulement une lâcheté immense, celle qui fait commettre les pires actes.
Pour moi, les enfants c'était et c'est le meilleur de ce que je vivais ... jusqu'à ce que j'apprenne l'inceste de ma fille par mon fils aîné, et là, l'inévitable constatation, comme me l'a formulé mon second fils : "On n'aurait jamais dû naître" et pour moi : "comment n'ai-je pas pensé à choisir le père de mes enfants ?" le raisonnement mi-conscient à l'époque c'était : il a vécu tellement de choses difficiles et dignes de démolir un enfant qu'il ne peut pas refuser d'être aimé et si je suis patiente, il saura aimer." Le raisonnement est vicié, mais c'est plus facile à comprendre malheureusement maintenant.
Quand je me suis séparée de mon ex, parce que j'ai commencé à m'occuper de moi et à reprendre les bonnes lunettes sur ma vie, après un divorce long et ravageur, j'ai cru avoir sauvé mes enfants.
Depuis que j'ai appris l'inceste, je sais que c'est non, dramatiquement non.

Mais l'homosexualité de cet homme n'est pas le problème, c'est sa perversité, sa lâcheté. Je pense qu'il était au courant de l'inceste, peut-être instigateur, voyeur ... mais en aucun cas, les homosexuels ne sont des gens que je condamne. Aujourd'hui comme hier, pour moi, il y a des blonds, des bruns, des châtains, des frisés, des chauves ... des gens de toute sorte et merde ! des gens bien partout ...

Courage !

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 540 membres enregistrés
123 221 messages
Personne en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !