Expression libre (public)
L'autisme prédispose au agression sexuelle
B
Betta73
Inscrit il y a 6 ans / Habitué / Membre
12
33
Bonjour

Je suis survivante de l'inceste, je suis sur le forum depuis un moment mais cela fait un moment que je n'ai pas parler sur le forum.
J'ai participé au groupe de parole de Marseille l'année scolaire précédente, j'ai beaucoup aimé.

Cette année je démarre un service civique sur l'autisme (je suis moi même asperger) je vais crée un café asperger et sensibilisé à l'autisme.

Et justement en me promenant sur une association de femme autiste je suis tombé sur une horreur: 90% des femmes et 78% des hommes autistes ont été victimes d'agression sexuelle.


Voici un lien j'ai décider d'être membre de cette association car je trouve leur travail intéréssant

https://femmesautistesfrancophones.com/2018/01/25/violences-sexuelles-faites-aux-personnes-tsa-psychotraumatismes-dre-m-salmona/

Je pense donc que je vais devoir faire de la sensibilisation sur le sujet, mais je ne parlerai pas de mon histoire personnelle.

Car dans mon cas ce n'est pas à cause de l'autisme que j'ai été agressée mais parce que je suis fille de survivante qui c'est mariée à un pervers narcissique (et elle s'en est rendu compte trop tard) et qu'a leur actuelle nous sommes 4 victimes connue de cette homme (et il y en a surement d'autre),je ne pouvait tout simplement pas y échapper (d'autant plus que le lâche nous attaquait durant notre sommeil).
11 messages
L
laetitiare
Inscrit il y a 10 ans / Actif / Membre
Publié le 28.09.2018 23:35
Bonjour Betta73,

Merci pour ton témoignage, les agresseurs choisissent de s'attaquer aux enfants handicapés car ces pourris savent que ces enfants ont moins la capacité de s'exprimer ou de fuir.
C'est ignoble de s'en prendre à un enfant... C'est lâche et inhumain.

Grâce au lien que tu as partagé, je viens d'apprendre que les conséquences sont encore plus terribles, merci pour ce partage, voici un extrait :

les violences sexuelles vont avoir un impact psychotraumatique bien plus sévère sur elles que sur les personnes n’ayant pas de TSA, elles présentent du fait de leurs troubles d’intégration et de contrôle émotionnel des phénomènes de sidération et de dissociation bien plus marquée lors des violences avec des réactivations plus importantes et moins contrôlables de leur mémoire traumatique ce qui aggrave sans cesse leurs traumatismes en leur faisant revivre à l’identique les violences, les troubles dissociation étant un facteur de risque aggravant le risque subir à nouveau des violences ;
et les violences sexuelles du fait de leurs conséquences psychotraumatiques et des atteintes neurologiques et des circuits émotionnels qu’elles provoquent, vont aggraver leurs troubles neuro-développementaux et les troubles du spectre de l’autisme, qui eux-même vont aggraver leur vulnérabilité et également le risque de subir des violences.
Docteure Muriel Salmona.
B
Betta73
Inscrit il y a 6 ans / Habitué / Membre
Publié le 29.09.2018 10:40
Oui je me suis longtemps demander si c'est mon autisme ou l'inceste qui me pose le plus de problème.

Et la réponse c'est le mélange des deux qui me crée le plus de difficulté, j'ai encore beaucoup de travail pour trouver ma place dans la société, mais j'avance doucement.


Je ne suis pas la seule personne autiste dans ma famille, j'ai des cousines et une tante qui ont un profit qui corresponde au TSA, mais je suis la première à avoir reçu un diagnostique, ce n'est pas un hasard (ceci dit cela ne vas pas durée j'ai justement des cousines qui sont en attente de diagnostique).


Enfin ce qui me rassure c'est qu'avec ses information je vais pouvoir faire de la sensibilisation, car il y a beaucoup de travail à faire dans le domaine du handicap.
M
moogli
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 29.09.2018 11:46
J'ai lu au sujet de l'autisme "type haut niveau" (asperger?) que les filles et les femmes étaient sous détectées par rapport aux garçons. Elles développeraient des stratégies adaptatives à la vie sociale, étant éduquées à développer des compétences sociales plus que les garçons. Du coup ce biais empêcherait le dépistage dans la population féminine. Je vais retrouver les sources. Je rebondis à ton témoignages sur tes cousines et ta tante...
B
Betta73
Inscrit il y a 6 ans / Habitué / Membre
Publié le 29.09.2018 20:50
Oui effectivement l'autisme chez les femmes est sous diagnostiqué

un article sur le sujet

https://femmesautistesfrancophones.com/2018/09/21/sous-diagnostic-autisme-filles-inegalite-genres/
W
WiseWacky
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 30.09.2018 23:23
Bonsoir,

je me suis intéressé à l'autisme en me demandant si je n'étais pas asperger à un moment donné. Maintenant je pense être zèbre/TDAH/surdoué (il n'y a aucun terme qui me convienne), mais on ne m'a jamais donné de diagnostic malgré le nombre de psys que j'ai pu voir. J'ai le sentiment qu'il ya un lien à cause de certaines similitudes de comportement et d'aptitudes, et j'ai surtout un souvenir assez troublant de mes 3 ans en maternelle où je m'étais enfermé dans une petite maison de carton, complètement angoissé, à me demander si je devais briser mon mur et affronter le monde extérieur ou prendre le risque de rester à l'intérieur de moi.

Ca a été très compliqué, j'ai mis près de 40 ans à traverser un enfer mental en étant peu ou mal aidé, voire pas du tout aidé et enfoncé, et aujourd'hui c'est un miracle d'avoir trouvé et de garder l'équilibre parce que la vie continue de foutre sa merde. En fait j'ai le sentiment que si l'inceste a créé un enfer dans un esprit déjà troublé par une profonde différence de sensibilité, c'est ce handicap qui finalement a été un atout, mais j'ai quand même perdu beaucoup de temps à comprendre qu'il fallait bénir cette chance au lieu de la condamner.

Bon courage à tou(te)s
F
freebutterfly
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
Publié le 01.10.2018 00:02
ca n'a rien à voir ce que je vais dire mais je me souviens d'avoir vu un autiste je pense asperger dans les conférences TED et je me souviendrai toujours de ce qu'il avait dit: qu'ils n'avaient pas du tout la même manière de conceptualiser les notions concrètes simples pour tout un chacun comme porte feuille par exemple.... et là la magie des autistes peut-être asperger parle, pour lui ce n'était pas un porte-feuille, un porte-monnaie, un porte-feuille était un
...... arbre....


Incroyable, magnifique.... je m'en souviendrai toute ma vie tellement cette image vaut milles mots. Einstein lol ou confucius disait .) "l'imagination est plus importante que le savoir"

cette poésie là du Porte-feuille vaut tout l'or du monde....! enfin moi elle m'a sensiblement marqué.
Bref, un aparté...
B
Betta73
Inscrit il y a 6 ans / Habitué / Membre
Publié le 13.10.2018 08:47
Suite au conseil d'un de mes anciens prof je suis en train de crée un blog ou je rassemble toute les information sur les violence et sur l'autisme

Pour le moment je n'en suis qu'au début mais il me faudra de l'aide pour traduire certain article scientifique (introduction) car je ne suis pas très douée.

Les scientifique savent depuis un certain temps que les violences subit dans l'enfance modifie l'adn (épigénétique) et que cela à des conséquences sur les descendant (j'ai un master de biologie à la base)

Ben les scientifique commence à faire le lien entre violence subit par la mère durant l'enfance et trouble du développement de l'enfant (autisme, TDA/H...)

Les psychanalyste raconte vraiment.....que des conneries
F
freebutterfly
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
Publié le 13.10.2018 10:47
je disais dans un autre post qu'ils sont en train d'étudier le lien entre rectocolite hémorragique et violence dans l'enfance et trauma... La rectocolite hémorragique et maladie de Crohn sont des maladies auto-immune de plus en plus présente en occident...

Ils ont fait passé une enquête à l'hôpital aussi...

Et pour ma part qui suis touchée, je vois carrément le lien...
B
Betta73
Inscrit il y a 6 ans / Habitué / Membre
Publié le 22.12.2018 19:17
J'écris juste pour dire que je vais pas bien

Cet été j'ai eu la bonne idée de travailler dans un métier qui demande des compétences sociale (hôtesse d'accueil) et j'ai a nouveau manifester des symptômes d'anxiété du PTSD (insomnie, cauchemar, emballement du rythme cardiaque, agitation hypervigilance....)

Maintenant je retombe en dépression nerveuse.

Je pense que ça vas être vite régler mon avenir professionnel...je vais allez demander la AAH et je vais faire de l'emdr parce qu'a par me prescrire des cochonneries mon psy actuel ne m'aide pas tellement.

Je commence à en avoir assez j'ai passé plus de temps dans ma vie en dépression nerveuse qu'heureuse.
P
Patrick.L
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
Publié le 07.02.2019 02:02
Bonjour Betta,

Nous (les bénévoles de l'AIVI) connaissons bien Marie Rabatel et l'AFFA, association qui fait partie de notre Collectif pour l'Enfance, et avec qui nous avons beaucoup de choses en commun (les valeurs, la façon de travailler, la volonté de diffuser les informations scientifiques au plus grand nombre pour éveiller les consciences).

Malheureusement oui, les femmes autistes ou en situation de handicap sont très surexposées aux violences sexuelles. Les chiffres sont absolument stupéfiants et alarmants.

Cela montre aussi que les agresseurs sont opportunistes et calculateurs: ils choisissent des cibles faciles qui n'ont que très peu de moyen pour se défendre, se rebeller, s'enfuir ou dénoncer les faits à la police. Des enfants, des personnes en situation de handicap, en état d'ivresse, de précarité économique, ou encore clouées sur un lit d'hôpital. Voilà qui va à l'encontre des stéréotypes de la culture du viol qui voudrait que ce soit la vision d'une blonde pulpeuse en mini-jupe qui a provoqué les "pulsions irrésistibles" chez l'agresseur.

Merci pour votre contribution au forum. Prenez bien soin de vous, gardez courage et espoir quoi qu'il arrive.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 337 membres enregistrés
123 050 messages
4 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !