Ce livre m'a aidé(e) (public)
En finir avec la culture du viol (Noémie Renard)
P
Patrick.L
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Adhérent
31
145
Paru tout récemment, le livre "En finir avec la culture du viol" de Noémie Renard tente de comprendre pourquoi le viol est un crime à la fois tellement répandu et tellement banalisé, et très rarement puni par la justice.

Ce livre n'est pas un témoignage ni une aide pour le parcours de reconstruction. Il va être utile surtout aux personnes qui cherchent à prendre du recul, à comprendre le phénomène dans son ensemble, à venir en aide à des proches, et à militer.

Noémie Renard examine les relations de domination qui sont au coeur de la culture du viol, et les stéréotypes qui nous empêchent collectivement d'appréhender la réalité du viol.

Ainsi l'image populaire du "vrai viol" commis par un inconnu armé d'un couteau dans une rue sombre, masque la réalité du viol le plus souvent commis par un membre de l'entourage amical et familial.

De même l'image populaire du "pédophile" qui fait la sortie des écoles pour essayer de faire monter des enfants dans sa camionnette masque le fait que 75% des faits de pédocriminalité sont incestueux.

Autre stéréotype, celui des désirs masculins qui sont présentés comme des "besoins", des pulsions irrépressibles, comme une sorte de "droit au sexe" naturel et fondamental. Ce droit au sexe des hommes engendrerait en creux une sorte d'obligation pour les femmes, voir pour les enfants, de satisfaire les désirs masculins pour ou contre leur gré.

Moi qui suis un homme, et qui compte plusieurs survivants de l'inceste (hommes et femmes) dans mon entourage proche, ce livre m'a fait réfléchir sur ma propre masculinité, sur les préjugés dans lesquels j'ai grandi.

Ce qui m'a beaucoup interpellé aussi c'est le lien que Noémie Renard montre, à l'aide d'études scientifiques et d'autres sources, entre la culture du viol et le racisme, l'homophobie, le sexisme bien sûr et d'autres formes de discrimination. Le viol est avant tout une question de domination peut-être davantage encore que de sexualité. Et la façon dont les fictions grand public comme "50 Nuances de Grey" peuvent véhiculer les stéréotypes de la culture du viol.

Les propositions que formule Noémie Renard (auteure par ailleurs du blog antisexisme.net) se rapprochent des 29 propositions pour un plan Inceste de l'AIVI: sensibiliser et éduquer, former les professionnels, faire progresser la loi, se donner les vrais moyens et lutter contre les inégalités.

Elle conclut en disant qu'il ne faut pas tout attendre de l'État, et que c'est l'affaire de chacun et de tous de lutter contre l'inceste, la pédocriminalité, et les violences sexuelles en général.

Alors, qu'est-ce qu'on attend pour se mettre au travail ?

[attachment=1653]En-finir-avec-la-culture-du-viol.jpg[/attachment]
30 messages
M
Melina
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 13:00
J'ose pas regarder car ça me fait flipper mais je pense à un documentaire sur un réseau pédophile, le satanisme et le témoignage d'enfants qui était vraiment à vomir et m'a beaucoup fait peur
. A se demander si dans les élites de nos sociétés il y a beaucoup plus de pédophiles qu'on le croit et que donc ils font tout pour se protéger et continuer la culture du viol.
N
nikko
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 14:51
Oui des réseaux satanique qui existe depuis très longtemps. La franc maisonnerie impliqué, bcp d'instances... Après ce sont des infos internet que j'ai vu que je n'ai pas mis car je ne suis pas sûre de la véracité, je ne sais quoi croire. Mais c'est tellement convaincant. Ils sont partout et ils se protègent les uns les autres grâce à leur statut social.

On nous parle de théorie du complot etc... des légende urbaine, ... Du mind controle ultra.... Comment faire pour savoir, connaître la vérité ? J'ai tendance à y croire vu le nombre de procès ou les accusé ne sont pas tellement inquiété ou relaxé ou avec une peine très petite par rapport à la gravité des actes... Dans la justice il y a beaucoup d'injustice.

Et ces figures dont on a les preuves de leurs crimes et qui vivent sans être inquiété...
G
gilrab
Inscrit il y a 6 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 16:16
Bonjour,

Sans tomber dans le complotisme systématique, ce qu'a écrit Nikko concernant toutes ces affaires de réseaux au plus haut niveau politique et social est maintenant reconnu et malheureusement très réel. Voir par exemple le livre très sérieux "Psychopathologie de la pédophilie: Identifier, prévenir, prendre en charge" de Bilheran et Lafargue, éd. Armand Colin: extrait du livre:

[ATTENTION RISQUE DE FLASHBACK, même si aucun détail précis n'est donné

"[...] que la pédophilie s’organise par réseaux de prédateurs sexuels, conscients de leurs actes, organisés, pratiquant les violences sexuelles en groupe, trouvant même des «  rabatteurs  » de chair fraîche (enlèvements d’enfants…), cumulant souvent violences sexuelles, rites sacrificiels et barbarie sur mineurs, et recrutant parmi les notables, hauts dirigeants, hommes politiques et puissants en tout genre, voilà qui est parfaitement impensable. Que l’on puisse faire des rituels sacrificiels sur mineurs en utilisant des outils barbares, pratiquer des messes noires et des violences sexuelles pour déclencher des émotions de sadisme et de toute-puissance, voilà qui est parfaitement insécurisant. Que l’exploitation sexuelle des enfants soit un trafic de puissants pour des puissants, dans des réseaux parfaitement organisés, voilà qui est angoissant. Pourtant, ce n’est pas rare. Cela existe… depuis que l’humain cherche à augmenter son pouvoir sur autrui."

[FIN DU RISQUE DE FLASHBACK]
P
Phelenix
Inscrit il y a 4 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 18:02
Oui et en parlant de pédophilie, je me dis toujours que je sais très bien qu'il y a des hommes de pouvoir qui le sont. Mais voilà, je ne suis pas actuellement directement dans une situation proche de milieux de pouvoir, par choix je me tiens même désormais éloignée de ces milieux. Aussi je compte sur les personnes intègres qui y évoluent pour justement dénoncer ce qu'elles peuvent qui est pédophile et au quotidien réaffirmer des choses de bon sens sur le respect de l'être humain, homme comme femme et enfant.

Là où je suis et enseignante, voilà tout ce milieu qui m'est quotidien où je vis, évolue et travaille, ces affaires en haut milieu me rappellent à moi de rester vigilante pour les ados que j'ai en charge. M'interposer quand un adulte devant moi fait des remarques que j'estime ne pas devoir laisser passer parce qu'elles me blessent ou des personnes dans la salle ou sont des attaques contre 'femme, homme, enfant' sur des bases qui brisent mes valeurs sur le moment (respect, égalité, etc.)

En fait ces affaires me rappellent à moi dans mon quotidien de continuer à rester vigilante et de surtout continuer à ne pas hésiter à agir selon mes valeurs un peu plus et un peu mieux quand une situation qui les menace ou les brise se présente.
W
WiseWacky
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 22:19
Quand je vois ces vidéos, je me dis que je vais quand même garder la barre à mine et la perceuse à percu à portée de main...

Il ne faut pas se leurrer, on nous bassine avec le siècle des Lumières et ses conséquences sur la révolution de 1789, le suffrage universel, la démocratie, histoire de passer pour un pays civilisé, et on se compare à des dictatures telles que la Corée du Nord, la Russie, etc, mais nous sommes très loin, vraiment très loin d'être civilisés. Il ne suffit pas de savoir se servir d'un téléphone portable, porter des vêtements et manger avec une fourchette pour mériter la dénomination d'homo sapiens (homme sage).

Pour ce qui est du complotisme, rien de tel pour faire passer les gens pour des cinglés que de les accuser de voir le mal partout et de fabriquer soi-même des fausses théories grand-guignolesques afin de les mêler aux véritables enquêtes et créer la confusion.
En fait on écoute avec plus d'attention ceux qui racontent des histoires d'extraterrestres et de fantômes que ceux qui parlent d'une réalité bien établie et bien plus horrible.
L
laetitiare
Inscrit il y a 10 ans / Actif / Membre
Publié le 29.03.2018 23:46
Au sujet des réseaux il y a le site Donde vamos qui est fort intéressant.

Mais pour moi, la culture du viol, on est tous plongés dedans y compris les familles non incestueuses.

La culture du viol est une transmission qui casse le consentement via les blagues, qui présente les personnes comme des objets à consommer via les médias : c'est partout et ça concerne absolument tout le monde ...
D
Dusk
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 30.03.2018 06:30
Bonjour,

Concernant la culture du viol, très récemment j'ai été outrée par la réaction d'une "amie". Ce dernière est très amie avec Ma Magnificence Mère. Cette chère amie, m'a demandé pourquoi je n'avais plus de contact avec ma mère, elle qui est si douce, si gentille, si serviable,si parfaite.

Marre de cette image que ma mère renvoyait ! Je lui ai dit sans passer par 4 chemins, que ma Magnificence à cautionné l'inceste et mon viol. Et qu'a mon sens je ne lui devait rien, et que je n'avais aucune obligation d'entretenir au soupçon de lien avec cette personne si nocive pour moi.

Ma amie m'a fait un super réponse qui m'a laissé sur C*L, elle m'a dit que j'étais trop dure, que ma mère a agi du mieux qu'elle pouvait, qu'une mère qu'on avait qu'une seule, donc je devais pardonner puisqu'il s'agissait de ma Mère, viol ou pas. Et que je devais me remettre en question. B*RDEL D* M**DE !!! La j'ai vu rouge.

Je ne me suis pas laissée faire. Lui présentant la réalité des choses. Bref ! Tout ça pour dire cette amie est prof, c'est elle qui éduque les générations futur. Avec une telle mentalité ! J'ai bien peur que si cette mentalité persévère, que l'inceste et le viol ne feront qu'augmenté dans les génération future. Et ça se dit civilisé ? Diplômé ? En connerie je présume !

C'est un système qui fait passer ces actes horribles comme banale, comme si tu te cognais le pied contre un pied de table. Hors que nous avons tous les moyens possible pour lutter contre tous ces agressions, et préserver la génération future. Mais il faut croire que cette problématique n'est pas prioritaire pour notre société, rythmé par le profit et l'appât du gain.

M
Melina
Inscrit il y a 3 ans / Actif / Membre
Publié le 30.03.2018 10:34
Dusk c'est le comportement typique lié à notre société ou l'on veut que les parents restent toujours des parents-dieux qu'il ne faut JAMAIS remettre en cause, le déni phénoménal des maltraitances des enfants et la loyauté envers ses parents que l'on doit pour toujours, et quoi qu'ils aient fait pardonner, peu importe si au milieu il y a un enfant sacrifié,comme s'il devait le rester toute sa vie en restant en contact avec des gens pareils.

C'est cela qui est à revoir sur toute la ligne, car on a le droit de ne pas aimer ses parents, de couper les ponts, d’arrêter d'être le sacrifié, et la société devrait justement remettre les agresseurs à leur place en leur faisant tous comprendre la gravité des actes et à eux de réaliser et d'assumer et d'avoir leur culpabilité. Les gens nient les conséquences des violences
Et je ne vois pas comment le pardon est possible tant que le parent toxique ne réalise pas et continue d'être toxique
Nous avons une grande responsabilité envers nos enfants
N
nikko
Inscrit il y a 7 ans / Actif / Membre
Publié le 30.03.2018 11:45
Je vais être peut être un peu hors sujet comme d'hab lol... mais moi je suis né en 1978, je me rappelle des années 80 dont une émission que mon père ne devait pas loupé à heure de grande écoute (on regardais à table). Je devais avoir 5-6 ans peut être moins. Je sais que s'il oubliais, je lui rappelais qu'on allait rater le streap tease du colaro show (plamate) (il fallait que je lui fasse palisir). Et je me souviens de ses regards, des mimiques des acteurs face à ce streap tease, et mon père qui se rinçait l'oeil. Voilà ce qu'on nous apprenait. Que l'homme pouvait librement montrer ses pulsions sexuel. Enfin, je sais pas trop comment expliquer. Et on est sur une partie du forum public donc, je m'arrête là.

D'ailleur ça serait pas mal de demander au webmaster quand on est connecté et qu'on écris dans la partie public que le fait que ça peut être lu par des personnes non membres que ce soit mis plus en évidence.
J'ai écris parfois sans le savoir sur la partie public et ça me gêne un peu

Bonne journée
D
Dusk
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 30.03.2018 12:36
Melina

Je suis d'accord avec toi, minimiser les violences. C'est une lâcheté. Un enfant a besoin de protection, d'éducation SAINE. Pour ma part mes parents, je les ai fait tombé de ce fichu piédestal, pour moi un parent c'est celui qui assure la protection, qui sécurise, qui fait tout pour le bien de son enfant. Ma mère et mon père ont perdu ce statut de parents, pour moi ils sont que des géniteurs, des personne normaux rien de plus. J'ai pris du temps pour leur enlever ce statut mais, en le faisant ça a été bénéfique pour moi.


Nikko

Effectivement la société, cultive cette atmosphère de violence psychologique, par l'intermédiaire des pub choquantes, femme nue, du stéréotype... Même les livres destinée à des enfants, il faut toujours vérifiée. Pour exemple, j'ai pris un conte pour mon fils, je lui fait la lecture le soir et heureusement d'ailleurs.

Le livre était composé de plusieurs contes, j'ai pour habitude de lire le texte silencieusement pour me familiarisé avec les mots la journée, dyslexie oblige. Quel fut mon étonnement lorsque j'ai lu l'histoire, scène d'amour très très osée, décrivant l'acte sexuel. J'ai été choquée. J'ai pu éviter la catastrophe et choisir un autre livre pour sa lecture du soir.

Je suis allée voir la directrice de la médiathèque pour lui en faire part des scènes obscènes pour un public aussi jeune. Le livre indiquait 7 ans. Hors pour ma part je l'aurai classé pour un public majeur à 18 ans. La directrice à retirer le livre de rayon des petits. C'est révoltant que de nos jours même les contes pour enfants des auteurs arrivent à les transformer de façon nocive.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 529 membres enregistrés
123 213 messages
2 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !