Expression libre (public)

tout pour être heureuse en apparence....

N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
51
9
j'ai 28 ans maman de 2 merveilles que j'aime plus que tout, en couple avec un homme aimant et attentionné...j'ai selon les apparences tout pour être heureuse mais.... le poids de mon passé pèse un peu plus chaque jour et j'en arrive à un point ou je ne peux plus avancer je me sent prise au piège entre mon passé qui me tue à petit feu et l'avenir que je n'arrive pas à apprivoiser.
Le père et le frère de ma mère ont volé l 'innocence à laquelle j'avais droit durant mon enfance ils ont volés mon insouciance ma gaieté ils ont pourri ma vie!
Le frère de ma mère a abusé de moi régulièrement durant 6 longues années...de mes 6 ans à mes 12 ans
son père une fois quand j'avais 12 ans... la fois de trop celle qui m'a fait péter un câble je pensais en avoir fini avec ces moments ignobles à supporter mais non quand l'un s'est arreté c'est l'autre qui a pris le relais... j'ai fait une tentative de suicide UN VIOLENT APPEL AU SECOURS à destination de ma mère...malheureusement sa réaction n'a pas été celle que j'attendais ...je me suis senti démunie desespérement seule ma mère a toujours tenu à sauver les apparences c'est plus important que tout pour elle en tout cas plus important que moi ma santé mon bien être...j'ai continué de vivre comme je le pouvais... je suis devenu anorexique (interpreté comme un caprice ou de la connerie selon mon entourage)les années passant j'ai rencontré un homme un peu plus vieux que moi j'ai vu dans notre relation un moyen de fuir la maison de mes parents dans laquelle je ne me sentais plus à ma place depuis bien longtemps déjà...mais il n'était pas le conjoint idéal et sa vraie nature a vitre refait surface me laissant régulièrement des bleus sur le corps et des larmes sur les joues...cet homme m'a initié aux drogues de synthèse... auxquelles j'ai vite pris goût... résultat 2 ans de vie "artificielle" ponctuée de coups et d'insultes bien réels! aujourd'hui ma vie est bien plus posée et heureusement j'ai une magnifique petite famille et ils me comblent de bonheur mais malgrès tout je n'arrive pas à vivre normalement je passe mon temps à jongler entre sensation dépression sensation d'énervement contre le monde entier j'ai le sentiment d'être une éternelle insatisfaite... je vais bien 2h après je me sent mal...mon rapport à l'alimentation est au même niveau que mon humeur j'oscille entre des périodes où je mange relativement normalement et périodes où je ne m'alimente pas vraiment...la vision de mon propre reflet suffit à faire changer mon humeur j'ai des toc de propreté j'ai peur du noir des espaces confinés des lieux plein de monde les gens en général me font peur m'angoisse j'ai l'impression d'être différente des autres j'ai le sentiment que la gentillesse aura toujours un revers trop cher à payer...je ne sais pas comment me sortir de tout ça
JE VEUX JUSTE VIVRE NORMALEMENT !!! je suis fatigué de toujours devoir donner l'impression que ça va de devoir afficher un sourire hypocrite sur mon visage pour ne pas avoir à me justifier...j'ai besoin de soutient pour avancer :unsure:
50 messages
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 02.12.2013 10:53
coucou
merci a vous tous pour vos messages de bienvenu et de soutient :-)
vendredi je suis allé à mon rdv... même si je dois avouer que si mon conjoint ne m'avait pas accompagné j'aurai sûrement fuit à la dernière minute... :-(
je suis passé par une association d'aide aux victimes je n'ai pas encore vu de psy (j'ai rdv le 20)j'ai pu quand même exprimer mon problème mes doutes mes craintes.... la personne qui m'a reçu était vraiment très bien cela m'a bcp aidé (encore un petit coup de pouce pour avancer ça fait du bien de se sentir épaulé
en rentrant de cet entretien j'ai pris la décision d'affronter un des responsables de tout de désastre...(le deuxième étant mort il y a 5 ans plus rien n'est possible de ce côté....)j'ai pris mon courage à 2 mains et je lui ai téléphoné je dois le rencontrer cet après midi pour lui dire en face tout le mal que je pense de lui et de ce qu'il m'a fait...
je sais que je vais devoir prendre sur moi pour ne pas m'effondrer face à lui je dois être forte!!! lui montrer que là c'est moi qui suit en position de force!!! je redoute ce moment où je vais croiser son regard mais il faut que j'y aille je veux qu'il sache que je peux l'affronter que le temps ou je fuyais est révolu!!! aujourd hui je ne suis plus une enfant victime je suis une femme survivante forte et déterminé !!! je vais y arriver je vais y arriver je vais y arriver....pensez tous très fort a moi pour cet après midi et envoyez moi toutes vos ondes positives :-)
S
sorga
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre
Publié le 02.12.2013 12:17
courage nenette tu vas y arriver si tu t'y sens prête !
je te trouve déterminée, ça sera pas facile mais je pense que ça t'enlèvera un poids , ne t'attends pas à des excuses ou des regrets car ils sont rares ... attends toi à l'opposé au moins pas de déception ! tu n'y vas pas seule ?
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 02.12.2013 12:36
sorga je ne m'attend pas à recevoir des excuses de toutes façon toutes les excuses du monde ne changerai rien il est trop facile de faire du mal volontairement et de s'excuser une fois que l'on se sent piégé...
si j'y vais seule personne n'est disponible pour m'y accompagner :-(
S
sorga
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre
Publié le 02.12.2013 13:15
c'est bien que tu y aille avec cette idée . tu avais gardé contact avec lui ou non ? en tout cas j espere que ton rdv est dans un lieu sécurisé ?

ça fait longtemps que tu avais pris cette décision de le confronter à ses affreuses fautes ?

moi je suis convaincue que je dois briser le silence dans ma famille depuis 1 mois environ (mon agresseur , mon grand pere est mort depuis 21 ans) mais je ne veux pas gacher le Noel de mes enfants donc je le fait après les fêtes , je suis également déterminée !
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 02.12.2013 19:33
je n'avais pas "gardé contact avec lui" mais mes parents oui donc il n'était pas réellement sorti de ma vie... j'avais en tête depuis plusieurs années de le confronter au mal qu'il m'a fait... mais face aux réactions de mes parents je m'étais tu jusque maintenant ...
mais la j'en suis à un stade ou j'ai décidé que j'avais le droit légitime d'exiger cette conversation en face a face quelqu'en soit les conséquences notamment vis a vis de mes parents...j'y suis allé la boule au ventre mais je suis contente d'avoir enfin pu le faire
tu as raison d'être déterminée je serai de tout coeur avec toi le moment venu :-)
S
sorga
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre
Publié le 02.12.2013 20:37
ok donc c'etait pas sur un coup de colere,c'est normal que tu ai eu cette envie comme tu le dit nous, les victimes nous avons au moins ce droit légitime ! surtout si ta famille t'as demandé de te taire ...

comment ça s'est passé alors ? tu te sens soulagée ? a-t-il été agressif ? a-t-il nié ?

j'espere que je ne m'imisce pas trop ... si tu n'aspas envie d'en parlé je comprendrai
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 02.12.2013 21:28
rassures toi tu ne t'imisces pas....:-)
je dois avouer que cela s'est bcp mieux passé que tout ce que j'avais imaginé jusque là...3h30 de conversation
pas d'agressivité de sa part il n'a rien nié au contraire
il m'a laissé parler sans m'interrompre et à répondu sans détour à mes questions
il a su admettre ses tord pour reprendre ses mots: "je suis coupable, coupable et impardonnable je n'ai pas d'excuse "....
son comportement donnait vraiment l'impression d'une personne très très mal à l 'aise évitant soigneusement de ne pas m'approcher de trop près ne sachant pas si il devait me regarder ou non....
il dit avoir fait une thérapie car lui aussi "porterait sur la conscience le poids de son erreur... tout en sachant que c'est moi qui porte le plus lourd fardeau"
concernant mon ressenti je dois dire qu'il est trop tôt pour que je saches encore si je me sent réellement soulagée pour le moment tout est un peu confus
je suis un peu perdu entre "a t il fait semblant d'être aussi affecté ou l'est il vraiment???
S
sorga
Inscrit il y a 9 ans / Actif / Membre
Publié le 03.12.2013 07:14
ok punaise 3h30 je ne crois pas que je saurai parler autant ! déjà je n'ai que tres peu de souvenirs , juste des scenes , et puis moi je ne serai pas face à mon agresseur , ce sont mes parents avec qui j'ai quand meme plutot de bons rapports (même si je leur en veux de ne pas avoir vu , de ne pas m'avoir protégée !)

au moins tu as eu le temps de déballer tout ce que tu avais à dire , tu dois être fiere car tu es forte. C'est normal que tu te sente un peu perdue je te comprends.

en tout cas tu as fait un grand pas pour aller mieux .
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 03.12.2013 09:22
oui je dois avouer que je suis fière de moi sorga (même si ce n'est vraiment pas une habitude chez moi)j'ai pu dire tout ce qui me tenait à coeur sans me perdre dans les larmes (ce que je redoutais... fondre en larme et ne plus savoir ou j'en suis, bafouiller....)
j'étais bizarrement froide et détachée prenant bien soin de décortiquée sur le moment chacune de ses phrases afin d'être sur de ne pas rentrer en me disant j'ai pas bien compris ce qu'il a voulu dire a tel ou tel moment car je savais que cette conversation n'aurai lieu qu'une seule et unique fois je voulais donc être sûre et certaine de ne rien oublier
mais bon il faut dire que j'ai eu 16 longues années pour me préparer... il y a quelques semaines de ça je me serai pas senti capable de le faire mais la je savais que c'était le bon moment pour moi il fallait que se soit maintenant
N
nenette
Inscrit il y a 8 ans / Débutant / Membre
Publié le 03.12.2013 09:30
merci jedi
oui il m'est difficile de mesurer son niveau de sincérité (la manipulation étant le sport national de prédilection dans ma famille...c'est pas évident pour moi la)
je me suis senti tellement soulagé que j'ai le sentiment d'être "vide" drôle d'impression que je ne sais pas encore trop comment gérer je pense qu'il va me falloir du recul et du temps.... encore et toujours du temps
je n'ai pas craqué devant lui ni même sur la route en rentrant je me suis fais la reflexion à moi même...j'ai trouvé ça étrange
mais une fois chez moi, de retour dans mon petit univers et après la douche je me suis senti faible physiquement ou point de ne plus tenir sur mes jambes comme si je m'éfondré à l'intérieur heureusement que mon chéri était encore une fois là pour moi il m'a couché et bordé comme un bébé et m'a veillé une partie de la nuit visiblement j'ai eu le sommeil très agité...

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

8 156 membres enregistrés
124 092 messages
Personne en ligne

Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !