Echanges avec les non survivants
Bienvenue
I
Isabelle
Inscrit il y a 11 ans / Actif / Adhérent
47
143
Bonjour,

Nous pensons qu'il est important de communiquer entre survivants, proches, professionnels, étudiants... afin que l'inceste soit mieux connu et reconnu ainsi que les conséquences qu'il entraine.

Nous avons récemment ouvert les inscriptions sur ce site aux non survivants concernés par l'inceste afin de pouvoir échanger.

Attention, les sollicitations des survivants pour des recherches, mémoires ou tout autre activité sont interdites. Contacter absolument les administrateurs.


Merci à tous de faire vivre ce lieu d'entraide.
46 messages
A
*Profil supprimé*
Publié le 20.06.2016 12:07
Merci Isadora de ton texte.
Merci.
tu peux en dire plus sur Van Gennep ?
A
*Profil supprimé*
Publié le 20.06.2016 12:44
Merci Isadora...
Je vais te relire...
Merci beaucoup
I
Isadora
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 20.06.2016 13:12
Arnold Van Gennep est un ethnologue et folkloriste né en 1873 et mort en 1957.
Le livre auquel je fais référence c'est les Rites de passage 1909. Une bible sur ce sujet.

De ce que je peux dire , au vue de mes connaissances, il y a deux grandes catégories: les mythes expliquent le pourquoi du monde et les contes le comment du monde. Les Rites régissent ce comment du monde. Ils mettent en oeuvre l'organisation des sociétés traditionnelles. Organisation qu'elles mettent en oeuvre parce qu'elles veulent survivre, pas folle la guêpe.

Donc Van Gennep mais aussi Brailoiu, ont archétypé les processus des rites de passages: en trois processus:

- la séparation (rites de séparation) conduire à l'orée d'un bois, prendre un repas etc..... qui sépare l'individu de son groupe de départ

====) ici, par extrapolation et par exemple, reconnaitre l'inceste qui fait quitter le groupe des noms-incestués

- la marge (les rites de marge) zone de tous les dangers où l'on peut perdre l'individu et il va on sait pas où et ça la société traditionnelle elle n'aime pas du tout, un gars paumé on sait pas où ça fait désordre.. :blink:

====) ici, par extrapolation et par exemple, ne plus savoir qui on est, où on va, pbs identitaires , le danger étant d'arriver nul part.
===) le cas des migrants par exemple, cas d'école de états de marge ("je suis parti et je ne suis jamais arrivé")

- l'agrégation (les rites d'agrégation) repas fête rencontre ou autre, qui permettent l'installation du nouvel arrivant. en donnant LES SIGNES DE RECONNAISSANCE (Camus, le malentendu)

====) ici, par extrapolation, et par exemple, l'arrivée à AIVI. QUI EST EVIDEMMENT UN RITE D'AGREGATION (en payant une adhésion, en disant que l'on est survivant ou pas ===) signes de reconnaissance), par exemple) .

La société aime pas du tout, mais alors pas du tout, l'individualité. Le fonctionnement c'est pour le bonheur du groupe , pas pour celui de l'individu. A bon entendeur, salut :laugh:

Certains individus errent toute leur vie dans ces états de marge sans jamais trouvé le port d'ancrage.

Pour l'inceste , qui est le tabou ultime des sociétés, je crois que nous sommes davantage sur ce schéma que sur celui freudien, la mère toujours la mère, encore la mère.... Lire Freud en écoutant l'air de Don José de Carmen, "ma mère oui je la vois, oui je revois mon doux village", :evil:

Il y a aussi un très beau livre de Baudry la place des morts qui montre combien nos sociétés désacralisées sont totalement dépassées lorsqu'il faut faire face au sacré, c'est à dire au terrifiant, et au tabou.

Appliqué à l'inceste , le tabou des tabous, notre société semble totalement dépassée. On ne traite ni les bourreaux, ni les incestués. Pas de surprise donc, que tout le monde se sente perdu. Le tabou des tabous , ingérable pour notre société? D'où l'importance cruciale, de l'AIVI, qui fait office de pionnier, de défricheur, la flamme d'une chandelle! .

Quelle chance est la nôtre.
A
*Profil supprimé*
Publié le 20.06.2016 15:18
Merci Isadora !
Voilà ce que j'ai trouvé :

Les rites de passage
auteur : Arnold Van Gennep
éditeur : Picard (1909 et) juillet 2011
EAN : 978-27084099002
ISBN : 2708409900X
(accessible en pdf, mais lire en pdf, moi je n'y arrive pas ...)

La place des morts. enjeux et rites
auteur : Patrick Baudry
éditeur : (Armand Colin 1999 et) L'harmattan septembre 2006
EAN : 978-2296012578
ISBN : 2296012574

Le malentendu
auteur : Camus
éditeur : Belin août 2014
EAN : 978-2701189871
ISBN : 270118987X

Pour Constantin Brailoiu, j'ai trouvé qu'il était un ethno-musicologue roumain 1893-1958

Voilà de la lecture pour les longues journées de vacances au soleil ou sous la pluie !
En tout cas, je vais aller voir ma libraire ...
I
Isadora
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 20.06.2016 17:33
Oui Françoise , cela m'a l'air tout bon. Mais attention aucun de ces livres ne traite de l'inceste.C'est moi qui applique leurs théories à l'inceste ce qui est sacrément différent.

Ce sont des livres très différents.
Van Gennep, un pensum , (lisible) sur ce qui a fait date depuis.
Baudry une étude sur la mort un peu plus sociologie je pense, un livre fantastique d'un prof d'université de Bordeaux
Camus c'est son génial petit roman inspiré d'un fait divers Serbe , qui résume le phénomène de la pecalba; les migrants qui retournent au foyer qui "osent" ne pas donner les signes de reconnaissance. Enfin c'est du Camus, on ne reconnait pas tout ça.

Pour Brailoiu, mieux vaut connaitre un peu la musique. Mais Brailoiu c'est mon chouchou.
Tu peux aller sur le site du MEG écouter ses enregistrements ( online) le fonds brailoiu est disponible et c'est tout simplement sublime. Brailoiu est un génie véritable et son sens de l'observation, sa minutie, et son humanité face aux hommes encourage l'humanité entière.
A
*Profil supprimé*
Publié le 20.06.2016 18:57
Je pense que ton approche est justement intéressante ...
C'est pourquoi j'aime lire et découvrir, ça ouvre l'horizon !
Y
Yan
Inscrit il y a 5 ans / Nouveau / Membre
Publié le 22.06.2016 00:37
Ce soir, j'ai compris que ma compagne, celle avec qui je partage ma vie depuis 18 ans, n'était plus heureuse avec moi. Nous allons mettre en vente notre maison. Je suis passé à coté de certaines choses, c'est indéniable. J'ai beau lui dire que je l'aime, que j'ai sûrement été maladroit dans mon accompagnement dans sa thérapie que je n'ai pas toujours comprise et parfois détestée, que je n'ai pas su comment l'aider, que oui, la parole s'est rompue, que je l'ai sans doute mise sous une "cloche de verre" pour reprendre ses mots, quelque chose s'est brisé pour elle.
18 ans d'un choix de vie commun, ne pas avoir d'enfant, vivre ensemble avec ça, avec l'inceste. Ce soir, je suis détruit. Nous allons mettre en vente tout ce que nous avons construit ensemble. Le bourreau a une nouvelle fois porté ses coups terribles. Deux vies brisées.
A vous qui lirez ces quelques lignes, vous qui êtes en couples et passés sans doute des moments difficiles, aux conjoints je dis ceci : trouvez des thérapeutes qui dès le début vous accompagne de façon conjointe pour bien comprendre ce qu'est l'inceste, quels sont les dégâts réels engendrés par l'inceste, qui vous explique les transformations qui s’opéreront durant la thérapie afin d'évoluer ensemble vers un mieux être du survivant.
Je perds doucement celle que j'aime plus que tout au monde. Je perds mon âme soeur, ma moitié. Je ne suis plus grand chose ce soir.

Yan
A
*Profil supprimé*
Publié le 22.06.2016 01:06
La souffrance, on l'entend, on la connaît ...
On s'en sort à petits pas.
A
*Profil supprimé*
Publié le 22.06.2016 01:06
Je suis triste pour toi, Yan, triste pour vous deux...
Courage
I
Isadora
Inscrit il y a 5 ans / Actif / Membre
Publié le 22.06.2016 09:19
Bon courage Yan, prends soin de toi.

Le forum Face à l'inceste,
c'est :

7 548 membres enregistrés
123 226 messages
2 personnes en ligne
Entraidons nous dans la lutte contre l’inceste !